/sacchips/zoneassnat
Navigation

Il est encore possible d’enseigner que «la Terre est plate» et que «les hommes sont supérieurs aux femmes» au Québec

La vice-cheffe du PQ, Véronique Hivon
Photo Simon Clark/Agence QMI La vice-cheffe du PQ, Véronique Hivon

Coup d'oeil sur cet article

Le règlement du gouvernement visant à encadrer l’école à la maison, qui vient d'être adopté par le gouvernement Couillard, n’empêchera pas d’enseigner que la «Terre est plate» et que «les hommes sont supérieurs aux femmes au Québec», a soutenu en chambre la vice-cheffe du Parti québécois (PQ), Véronique Hivon, jeudi.

Le PQ n’est pas le seul à avoir critiqué la publication de ce règlement. La Coalition avenir Québec (CAQ) l’a aussi dénoncé en le qualifiant de «laxiste».

Selon ce nouveau règlement, seuls des cours de langue française, une autre langue et des mathématiques devront être enseignées à la maison. «Donc, rien sur les sciences, rien sur l'histoire, rien sur la géographie, entre autres», a pesté la députée Véronique Hivon, ajoutant que le ministre de l'Éducation «vient de légaliser un cheminement scolaire parallèle», permettant aux parents «un cheminement scolaire à rabais».

Puisqu’ils ne sont soumis à aucune autre exigence, Mme Hivon a demandé comment ces enfants pourront «réussir de la même manière que les autres élèves quand ils vont être confrontés aux épreuves du ministère», accusant au passage le ministre de faire «deux classes d’enfants» avec ce règlement qui rend d’ailleurs les examens du ministère optionnels.

L’école à la maison est un droit au Québec. Actuellement, il y a, selon le ministre Proulx, «près de 2000 élèves qui font ce cheminement scolaire.

Grâce au projet de loi 144, le ministre de l’Éducation indique qu’il sera désormais possible de détecter les enfants qui ont une scolarisation à la maison, ce qui n’était pas le cas auparavant. Il plaide aussi que le règlement pourra «amener les élèves à être en contact avec (le) réseau scolaire» puisque les parents devront fournir des plans d’apprentissage, des évaluations et offrir «des activités variées et stimulantes».