/entertainment/tv
Navigation

Auditions de «Lâchés lousses»: Messmer attire les foules

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 500 personnes se sont présentées devant Messmer dans un hôtel de Longueuil, samedi, pour participer aux auditions de la deuxième saison de l’émission «Lâchés lousses» de TVA.

Après leur inscription, les gens étaient invités à entrer dans une salle où le populaire hypnotiseur leur faisait faire son célèbre test des doigts collés.

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

«Les gens ont envie que ça fonctionne quand ils viennent, a expliqué Messmer, entre deux auditions. D’un côté, ça m’aide parce que les barrières tombent plus rapidement. Pour vivre l’hypnose, il faut s’abandonner, se laisser aller et faire confiance à hypnotiseur. C’est donc plus facile.»

En même temps, son équipe veille à démasquer ceux qui ont vraiment envie de passer à la télé et qui font semblant. «On a appris à reconnaître ceux qui sont dans un état d’hypnose, et on élimine ceux qui font semblant et qui veulent participer même s’ils ne sont pas réceptifs. On les repère très vite, car, sous hypnose, le corps change, la pupille de l’œil est plus dilatée, le rythme cardiaque est accéléré», a dit Messmer.

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Dans la salle, ceux qui montrent une forte réaction vont s’asseoir en avant où Messmer va leur faire vivre de grandes émotions. Il les met en situation, d’abord dans des montagnes russes, avant de se retrouver sous l’eau sans pouvoir respirer. En quelques minutes, il va aussi les faire rire et les faire pleurer en les mettant dans des situations plus ou moins loufoques. Dans chaque salle d’une centaine de personnes, une demi-douzaine seulement est finalement conviée à remplir un questionnaire très complet sur leur état psychologique, avant de passer une entrevue individuelle.

Une saison originale

«On va retenir une cinquantaine de personnes pour participer à la saison 2, a expliqué Messmer. Cette année, on doit créer tous les numéros de l’émission. Ceux de l’an dernier étaient des numéros adaptés du concept original. Mais comme il n’y a jamais eu de seconde saison de ce concept ailleurs dans le monde, on repart donc à zéro.»

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Comme Messmer est très occupé avec ses tournées de spectacles au Québec et en Europe, il a délégué la création à ses deux fils, Antoine et Cédérick, qui font aussi de l’hypnose. «Ils me font régulièrement des comptes-rendus avec l’équipe de création. Ils hypnotisent aussi des gens réceptifs, comme certains qui ont fait l’émission l’an passé, pour tester les prochains numéros, voir s’ils fonctionnent vraiment bien avant les enregistrements.»

Une expérience réjouissante

Louis Lépine, 54 ans, de Saint-Liguori, dans Lanaudière, rencontrait Messmer pour la première fois, lors de ces auditions. «Je savais que j’étais réceptif, car, lors d’un événement dans le cadre de mon entreprise, j’avais été hypnotisé par un hypnotiseur amateur, a-t-il relaté. Ensuite, lors d’une émission de télévision de Messmer, il avait fait un test avec les gens devant leur télé. Je me suis mis à bouger les mains sans pouvoir arrêter.»

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Après avoir regardé la première saison de «Lâchés lousses», M. Lépine a voulu tenter sa chance pour y participer. «Avant de voir que j’y étais sensible, je pensais que c’était arrangé avec le gars des vues. Pour un gars cartésien et analytique comme moi, ça me fascine et j’aimerais voir jusqu’où Messmer est capable de m’amener.»

À l’inverse, Denise Aubin est une fidèle admiratrice de Messmer. Elle est même montée sur scène à plusieurs reprises lors de spectacles de Messmer au cours des dernières années. «J’adore vivre de nouvelles expériences avec Messmer, des choses hors de mon contrôle.»

Une deuxième journée d’auditions se déroulera le dimanche 22 avril, de 8 h à 15 h, à l’Hôtel Château Laurier, à Québec.

Les 10 épisodes de la prochaine saison de «Lâchés lousses» devraient être enregistrés à la fin juin pour une diffusion la saison prochaine à l’antenne de TVA.