/news/politics
Navigation

Aussant sera le candidat pour le PQ dans Pointe-aux-Trembles

L’ex-dissident prévoit une campagne corsée contre la CAQ

Coup d'oeil sur cet article

En remportant l’investiture du Parti québécois dans Pointe-aux-Trembles, Jean-Martin Aussant a gagné une première manche dimanche en vue d’être élu député aux prochaines élections, mais il dit ne rien tenir pour acquis.

C’est que la bataille électorale s’annonce rude avec la Coalition Avenir Québec, qui espère faire une percée sur l’île de Montréal, où elle n’a jamais fait élire de député.

Jean-Martin Aussant avec l’actuelle députée de Pointe-aux-Trembles, Nicole Léger, après l’annonce de sa victoire à l’investiture péquiste de la circonscription.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Jean-Martin Aussant avec l’actuelle députée de Pointe-aux-Trembles, Nicole Léger, après l’annonce de sa victoire à l’investiture péquiste de la circonscription.

En avance dans les sondages, le parti de François Legault a recruté l’actuelle mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Chantale Rouleau, très populaire dans le coin.

« Je suis convaincu qu’en rassemblant tout le monde, on va conserver le comté pour le Parti québécois », a toutefois indiqué M. Aussant, confiant, après l’annonce de sa victoire.

64 % des voix

Il a devancé son adversaire, le président de la Société Saint-Jean-Baptiste Maxime Laporte, en remportant 64 % des voix. Le PQ compte environ 550 membres à Pointe-aux-Trembles qui pouvaient participer à l’élection. C’est donc le fondateur du défunt parti Option nationale qui défendra cette circonscription péquiste lors des élections générales du 1er octobre prochain.

Maxime Laporte et Jean-Martin Aussant
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Maxime Laporte et Jean-Martin Aussant

Au moment de l’annonce, des cris de joie se sont échappés de la foule pleine à craquer la salle du centre communautaire Roussin, dans Montréal-Est. D’un côté, les partisans de Jean-Martin Aussant arboraient des foulards bleus et de l’autre, ceux de Maxime Laporte, des foulards jaunes.

​« La vie continue »

Ce dernier avait pourtant reçu plusieurs appuis de taille, dont ceux de l’ancien premier ministre Bernard Landry et du député bloquiste de la Pointe-de-l’Île, Mario Beaulieu.

« Pour moi, la vie continue. Je suis toujours membre du Parti québécois dans Pointe-aux-Trembles et je compte bien militer aux côtés de Jean-Martin aux prochaines élections », a expliqué l’avocat en indiquant qu’il n’avait pas encore réfléchi à la possibilité de se présenter dans une autre circonscription.

L’actuelle députée de la circonscription, Nicole Léger, estime aussi que « rien n’est joué », malgré sa réélection sans interruption depuis 1996.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

« La CAQ veut entrer sur l’île de Montréal par ici, alors c’est ici qu’on va lui barrer la route », a lancé celle qui appuyait Jean-Martin Aussant.