/opinion/blogs/columnists
Navigation

Manque de chance

Coup d'oeil sur cet article

Appel à l’aide d’une lectrice, Nicole B. : « Quand employer le verbe manquer ? J’ai manqué tomber, tu me manques ? Ces formes sont correctes ? » Oui. On risque peu de manquer son coup en utilisant le verbe manquer qui, comme verbe transitif ou intransitif, impersonnel ou pronominal, signifie autant ne pas réussir que susciter l’ennui ou que faillir, ne pas arriver à temps, ne pas omettre... On donne souvent une nuance affective au verbe manquer, employé alors dans le sens de créer un vide par son absence. Manquer doit alors avoir pour sujet la personne qui provoque l’ennui et non celle qui souffre de l’absence. Ainsi, on dira : vous m’avez manqué. Mais on peut dire « je vous ai manqué » pour signifier je n’ai pas pu vous voir. Ex. : Arrivé en retard, Hubert a manqué Luce qui venait de partir. Les forces peuvent nous manquer, on peut manquer le train, manquer de temps ou (manque de chance !) on peut manquer d’amour ou d’argent... Je mets un point final à cette chronique de peur de manquer d’espace !