/news/politics
Navigation

Il redonne à la maison des greffés Lina Cyr après avoir frôlé la mort

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Stéphane Gagnon, un homme de Saguenay qui a frôlé la mort, cherche aujourd'hui à donner au suivant en s'impliquant auprès de la Maison des greffés Lina Cyr de Montréal.

Il y a deux ans, M. Gagnon s'est fait annoncer qu'il ne lui restait que six mois à vivre par ses médecins, en raison d'un cancer du foie. Or, il a finalement pu être sauvé grâce à une greffe.

La Maison des greffés Lina Cyr, offre à ses pensionnaires un hébergement à moindre coût pour faciliter financièrement l'attente d'une greffe, a été plus que bénéfique dans son long processus.

«Il fallait toujours que j'aille à Montréal pour faire des tests et pour aller à des rendez-vous. Je devais aussi attendre ma greffe là-bas. Au début, j'allais dans des hôtels, mais à un certain moment, l'argent commençait à se faire rare. J'ai donc trouvé cette maison et ça m'a permis de respirer un peu», a-t-il expliqué, avec beaucoup d'émotions, en entrevue à TVA Nouvelles.

Depuis quelque temps, Stéphane Gagnon est devenu l'ambassadeur régional du Saguenay. Il souhaite faire connaître la maison aux gens de la région. Il organisera un événement de financement en novembre pour venir en aide à la Maison Lina Cyr.

«Oui, la maison est à Montréal, mais ce n'est pas pour les gens de Montréal qu'on travaille. On a mis la maison sur pied pour aider les gens de l'extérieur qui doivent passer plusieurs jours à l'extérieur de leur maison», a expliqué la directrice générale de la Maison des greffés Lina Cyr, Micheline Cyr-Asselin