/news/currentevents
Navigation

Vers un bond du prix de l'essence de 45 sous en Colombie-Britannique?

Coup d'oeil sur cet article

Les automobilistes britanno-colombiens, qui ont déjà droit au prix moyen de l'essence le plus élevé au pays, peuvent s'attendre à un bond de 45 sous le litre si jamais l'Alberta met sa menace à exécution de cesser de fournir sa voisine en produits pétroliers.

Lundi, les parlementaires albertains ont commencé à étudier un projet de loi qui permettrait à la province de restreindre la vente de produits pétroliers. La première ministre Rachel Notley a expliqué que cette décision a pour but de «mettre de la pression» sur la Colombie-Britannique et de lui faire réaliser l'intérêt des oléoducs, en raison du conflit opposant les deux provinces dans le dossier Trans Mountain.

Selon Dan McTeague, un analyste du site GasBuddy.com qui s'est adressé à Global News, la fermeture des vannes des Alberta aurait un lourd impact en Colombie-Britannique. «Un scénario comme celui-là pourrait bloquer les deux tiers des produits pétroliers, incluant l'essence, le diesel et le carburant d'aviation. [...] Si aucune mesure n'est immédiatement imposée, le prix de l'essence au détail devrait grimper de 45 sous», a-t-il analysé.

Le prix des billets d'avion pourrait aussi s'envoler rapidement, en raison d'une hausse du prix du kérosène.

Lundi soir, le prix moyen de l'essence avoisinant les 151,5 sous dans la région de Vancouver, selon Gasbuddy.com. En comparaison, le prix à la pompe tournait autour de 138,3 sous dans la région de Montréal.