/investigations
Navigation

Michaëlle Jean souhaite être plus transparente

La secrétaire générale de la Francophonie a beaucoup dépensé

FRANCE-CANADA-FRANCOPHONY-DIPLOMACY
Photo AFP De passage au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie, à Paris, Justin Trudeau a invité tous les États et gouvernements membres à appuyer Michaëlle Jean pour un deuxième mandat.

Coup d'oeil sur cet article

Après que plusieurs de ses dépenses ont soulevé la controverse au cours des derniers mois, Michaëlle Jean veut que son organisation soit plus transparente.

Des changements seront proposés à ce sujet aux États et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Mme Jean, secrétaire générale de l’OIF, a révélé son intention à l’occasion d’un passage du premier ministre canadien Justin Trudeau au siège de l’organisation, lundi, à Paris.

«Michaëlle Jean annonce qu’un code de la transparence sera bientôt proposé aux États et gouvernements membres de la Francophonie», indique un communiqué émis après la rencontre avec M. Trudeau.

L’OIF n’a pas donné suite à une demande d’entrevue à ce sujet.

Le Canada et le Québec ont déjà réclamé plus de transparence à l’OIF, dont ils financent les activités, avec 82 autres États et gouvernements membres et observateurs.

En mars, la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, a affirmé que ces changements étaient nécessaires en raison des reportages de notre Bureau d’enquête à propos de la gestion de l’OIF et des dépenses de Mme Jean.

Plusieurs dépenses

Une porte-parole de Mme St-Pierre a dit lundi que Québec n’a pas encore reçu le texte du code qui sera proposé par Mme Jean.

«On accueille favorablement l’annonce, mais on va prendre le temps d’analyser la ou les propositions», a dit Ann-Clara Vaillancourt.

Le mois dernier, Mme St-Pierre a affirmé que l’OIF doit faire la lumière sur un voyage maritime organisé pour une centaine de jeunes francophones à bord d’un navire à trois mâts.

Un porte-parole de l’OIF a répondu que les dépenses reliées au voyage, qui pourraient s’élever à 1 million $, ne seront communiquées qu’à huis clos, aux représentants des pays et gouvernements membres.

Des dépenses d’un demi-million de dollars pour aménager l’appartement de fonction de Mme Jean ont également suscité la controverse, en juin.

Appui de Trudeau

Plus récemment, notre Bureau d’enquête a révélé que le mari de Mme Jean a bénéficié personnellement des services d’un chauffeur de l’OIF.

L’OIF a affirmé que M. Trudeau a appuyé le renouvellement du mandat de Mme Jean, l’automne prochain, et qu’il «a également invité les autres pays membres» à faire de même. Selon Mme Jean, «le soutien du Canada est très important».