/sports
Navigation

Une médaille d'or importante pour Jennifer Abel

Une médaille d'or importante pour Jennifer Abel
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La plongeuse québécoise Jennifer Abel a arraché une médaille d’or qui manquait à son palmarès à l’occasion de ses derniers Jeux du Commonwealth, le week-end dernier, en Australie.

À deux ans de sa quatrième et dernière participation aux Jeux olympiques, la Québécoise est parvenue à boucler la boucle après des médailles d'argent lors des deux précédentes éditions.

«C’était super important pour moi de gagner cette médaille d’or parce que j’ai été championne [au 1 m et 3 m synchro] des Jeux du Commonwealth et il me manquait le 3 m individuel, a-t-elle indiqué, mardi matin, sur les ondes de LCN. J’avais pris deux fois le deuxième rang derrière des Australiennes. À mes derniers Jeux, je la voulais vraiment!»

La Lavalloise de 26 ans s’est donc couverte d’or avec un pointage de 366,95 points au tremplin de 3 m, après des titres au 1 m individuel en 2010 et 2014 ainsi que l’or au 3 m synchro en compagnie d’Émilie Heymans en 2010.

Chance ratée en synchro

Cinquième au 3 m synchro avec sa coéquipière Melissa Citrini-Beaulieu en raison d'un quatrième plongeon désastreux, Abel compte malgré tout une collection impressionnante de sept médailles en carrière aux Jeux du Commonwealth.

En plus de ses quatre médailles d’or, la Québécois a enlevé l’argent au 3 m (2010, 2014) et au 3 m synchro (2014, avec Pamela Ware).

«Je voulais vraiment faire ça avec elle [Melissa]. On voulait vraiment atteindre la plus haute marche du podium en synchro. C’était faisable et on était parties pour ça. Malheureusement, j’ai fait une erreur technique qui nous a enlevé complètement nos chances de podium. Heureusement que j’ai eu trois jours pour m’en remettre (avant ma compétition individuelle).»

Les plongeuses québécoises, dont Abel, seront bientôt en action à Montréal dans le cadre d’une épreuve des Séries mondiales de la FINA, du 27 au 29 avril, au Centre sportif du Parc olympique.