/news/health
Navigation

La santé des parents déterminante pour celle de leurs enfants

La santé des parents déterminante pour celle de leurs enfants
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La santé générale tant du père que de la mère d'un bébé à naître a une grande incidence sur l'état de santé de l'enfant, ont montré des chercheurs dans trois études publiées simultanément dans le journal médical «The Lancet».

Les habitudes de vie des parents, comme la qualité de l'alimentation et la consommation de caféine, mais aussi leur problème de santé, comme un surpoids ou des problèmes de stress, peuvent avoir une incidence sur la santé de l'enfant, et ce, avant même sa conception.

Les mauvaises habitudes et les problèmes de santé peuvent causer des modifications génétiques ou physiologiques chez l'enfant à naître, entraînant un plus grand risque de maladie, que ce soit des problèmes cardiaques, du diabète, de l'obésité ou, encore, des problèmes neurologiques.

Les chercheurs ont noté que, si les femmes ont tendance à couper l'alcool et le tabac au moment de procréer, elles sont toutefois moins enclines à faire attention à leur poids et à la qualité de leur alimentation. Or, perdre du poids avant de concevoir un enfant aurait plusieurs avantages.

«Les femmes qui perdent du poids avant la conception diminuent leurs risques de pré-éclampsie, de diabète gestationnel, d'accouchement prématuré et de mortinatalité», a énuméré Gita Mishra, l'une des auteurs des études, en entrevue avec la chaine ABC News australienne.

Cette dernière croit qu'il est essentiel de braquer les projecteurs sur les comportements à adopter avant même de concevoir un enfant, plutôt que simplement sur ceux à adopter pendant la grossesse, comme le fait d'éviter l'alcool.