/lifestyle/food
Navigation

Soyez prêts à infuser au Festival du thé

Coup d'oeil sur cet article

La deuxième édition du Festival du thé de Québec parfumera le Palais Montcalm samedi, révélant diverses tendances liées à sa consommation, qui inciteront les visiteurs à infuser.

La mixologie des thés

Photo Stevens LeBlanc

En mixologie, le thé a d’abord été utilisé pour créer des cocktails sans alcool rafraîchissants (rooibos & Coke, chaï glacé et chantilly, thé vert et concombre, etc.), puis la combinaison des thés et des alcools s’est développée.

Les thés noirs se conjuguent aux alcools bruns comme le scotch et le cognac, alors que les thés verts et blancs s’associent divinement avec les alcools clairs, comme la vodka et le gin. Il suffit d’explorer!

Sébastien Champagne, propriétaire de la boutique de thés SEBZ, présentateur du Festival du thé de Québec, suggère entre autres de mélanger du thé cream oolong avec du Baileys, du matcha avec de la vodka, puis du chaï chaud avec du scotch irlandais (photo).

Le cocktail préféré de l’instigatrice de l’événement, Émilie St-Pierre-Plourde, marie le gin St-Laurent, un thé ou une tisane fruité et de la glace.

À vous d’élaborer votre recette!

Thés et mets en accord

Photo Stevens LeBlanc

Tout comme pour le vin, il est possible de créer des accords mets et thés qui éveilleront les arômes de chacun.

Pour tenter l’expérience à la maison, voici quelques indications de M. Champagne.

Les thés verts et blancs seront davantage appréciés avec des mets pimentés et poivrés, qui feront ressortir la saveur du thé.

Sur la photo, un thé vert du printemps accompagne un salami espagnol.

Le oolong boisé et le thé noir s’harmonisent avec la viande rouge, tandis que le darjeeling se conjugue bien avec les fromages et pâtés.

M. Champagne fait aussi remarquer que dans plusieurs pays, le verre d’eau pétillante qui côtoie souvent notre verre de vin, fait plutôt place à une tasse de thé, dont les tanins facilitent la digestion et la chaleur fait exploser les saveurs du repas.

Divin kombucha

Photo courtoisie, Lao Kombucha

La fermentation est présentement très populaire en cuisine et le kombucha ne fait pas exception.

Il s’agit d’une boisson pétillante concoctée à partir de thé sucré, fermenté à l’aide d’une association symbiotique de bactéries et de levures.

«Cette boisson a des propriétés digestives intéressantes et il s’agit d’une bonne alternative aux boissons gazeuses», souligne M. Champagne.

Les fabricants ajoutent aujourd’hui à cette boisson rafraîchissante dont les origines demeurent mystérieuses, différentes saveurs qui la rendent encore plus attrayante. Il est même possible d’en faire chez soi!

Le «bubble tea» séduit

Photo courtoisie, Nakama - Thé

Voilà une boisson qui fait saliver au premier coup d’œil et qui gagne en popularité.

Le «bubble tea» ou thé aux perles est traditionnellement concocté à partir de thé noir taïwanais, de lait, de sucre et de tapioca.

Mais aujourd’hui, les saveurs se multiplient autant dans la boisson (lait de soya, fruits, poudre et sirop aromatisés) que dans les perles qu’elle contient, devenant une gourmandise, un dessert.

Les combinaisons de saveurs sont illimitées! Le thé aux perles rendra certainement la belle saison plus rafraîchissante et savoureuse!

Vert matcha

Photo Stevens LeBlanc

Tout ce qui est vert a la cote.

Le matcha porte le thé à son état le plus vert visuellement, puisqu’il permet de consommer la feuille en poudre.

Il suffit de déposer une petite quantité (1 c. à thé) de matcha dans une tasse, d’y ajouter de l’eau chaude et de fouetter le tout pour bien défaire la poudre, avant de le déguster.

Comparativement à un autre thé, le matcha aura une texture plus crémeuse en bouche.

Faites-en aussi un «latte» avec du lait chaud!

Le matcha s’utilise délicieusement en pâtisserie, sous forme de truffes au chocolat blanc et matcha (photo) par exemple, un duo irrésistible.

Mme St-Pierre-Plourde consomme surtout le matcha au lever, dans un smoothie (graines de chia, banane, lait et glace), pour «son effet énergisant à long terme et ses bienfaits».

Festival du thé de Québec

Sébastien Champagne,
de la boutique SEBZ, et
l’instigatrice du festival,
Émilie St-Pierre-Plourde.
Photo Stevens LeBlanc
Sébastien Champagne, de la boutique SEBZ, et l’instigatrice du festival, Émilie St-Pierre-Plourde.

Quand : Le samedi 28 avril, de 9 h à 17 h

: Palais Montcalm

Quoi : 21 kiosques présents et diverses conférences présentées.

Sujets des conférences : Le matcha et le pu’erh avec SEBZ. Le thé en cuisine avec Christophe Alary. Les 20 ans de Camellia Sinensis. Cérémonie de thé avec l’Association Chado Urasenke Tankotai de Québec. La mixologie des thés avec Monsieur Cocktail.

Billets : Disponibles sur place (20 $) la journée de l’événement ou dès maintenant sur festivalduthequebec.com