/news/transports
Navigation

Train à grande fréquence: des passages chaque heure à Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – On en sait un peu plus sur le service qu'offrirait le Train à grande fréquence (TGF) entre Montréal, Trois-Rivières et Québec.

Dans un sens ou dans l'autre, un convoi pourrait s'arrêter pratiquement chaque heure à la gare de Trois-Rivières, à partir des premières heures le matin jusqu'en milieu de soirée.

Il faudrait une heure pour rallier Montréal ou Québec. À l'invitation du député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, trois hauts responsables de VIA Rail sont venus présenter vendredi le projet de TGF à des membres de la communauté économique.

Vendredi dernier le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, ne s'était pas montré très encourageant en disant que lors des consultations préalables, les résidents de la région devraient s'engager clairement à utiliser ce service ferroviaire et qu'une partie du financement devrait provenir du secteur privé.

Le député de Trois-Rivières garde confiance et estime que, comme le dilemme de l'œuf et de la poule, si le service est bon le public l'utilisera. Il croit que 2019 sera l'année déterminante pour la réalisation du projet.

«Ce qu'on pense, entre nous, c'est qu'il y a une fenêtre d'opportunités qui est là pour les prochains mois, pour la prochaine année et il faut maximiser cette fenêtre d'opportunités soit la campagne électorale prochaine du gouvernement fédéral», a souligné M. Girard.

Il s'est déjà passé trois ans depuis que le président de VIA Rail, Yves Desjardins-Siciliano, a évoqué son intention de ramener les trains de passagers à Trois-Rivières.