/weekend
Navigation

Le week-end culturel de Julie Le Breton

Le week-end culturel de Julie Le Breton
Photo Agence QMI, Pascale Levesque

Coup d'oeil sur cet article

Quel est le livre que vous avez particulièrement apprécié ?

Le week-end culturel de Julie Le Breton
Photo courtoisie

J’ai eu un immense coup de cœur pour le roman Le plongeur de Stéphane Larue, un auteur de grand talent. Il nous fait plonger dans un univers qui à première vue peut paraître un peu sombre, où il est question de gens souffrant de dépendance. Néanmoins, on y retrouve une lumière et une inspiration. J’ai été complètement happée par ce récit qui m’a apporté une compréhension de ce que c’est que de souffrir d’une dépendance au point de perdre le contrôle de sa vie. Ce livre a été un grand choc littéraire !

Quel est votre récent coup de cœur cinématographique ?

Le week-end culturel de Julie Le Breton
Photo courtoisie

Le film Chien de garde écrit et réalisé par Sophie Dupuis. Il s’agit de son premier long métrage et ç’a vraiment été pour moi un très gros coup de cœur. D’abord, la direction d’acteurs est formidable ; on y retrouve notamment, Jean-Simon Leduc, Théodore Pellerin et Maude Guérin. Un peu à la manière du théâtre, la réalisatrice, qui a un talent hallucinant, a fait répéter les acteurs avant le tournage pendant cinq semaines. D’ailleurs, tous les acteurs sont extraordinaires. On raconte la vie de misère qui existe et dont on fait trop souvent abstraction, comme si elle n’existait pas. Ce sont des gens très endettés avec très peu de moyens qui ont quitté l’école très jeunes. Mais au-delà de tout ça, c’est l’aspect de rédemption que l’on y retrouve qui m’a bouleversée.

Quel est le spectacle que vous tenez à voir ?

Le week-end culturel de Julie Le Breton
Photo courtoisie

Je ne veux pas manquer la pièce d’Évelyne de la Chenelière, La vie utile, qui est montée par Marie Brassard. C’est une metteuse en scène avec qui j’ai travaillé et dont le travail est reconnu même en dehors du Québec. De plus, Évelyne est une auteure que j’adore. Cette pièce nous fera découvrir l’univers de l’auteure qui termine sa résidence à l’Espace GO. La pièce est à l’affiche jusqu’au 1er juin.

Quelle est la série télé qui vous a interpellée ?

Le week-end culturel de Julie Le Breton
Photo courtoisie

J’attends impatiemment la suite de la série américaine, The Handmaid’s Tale (La servante écarlate) adaptée du roman d’anticipation de l’auteure canadienne Margaret Atwood, dont la deuxième saison doit sortir incessamment. C’est une série qui m’a profondément hantée, car à la regarder, elle est une véritable source d’angoisse. Le rôle des femmes et l’univers sont complètement terrifiants.

Quel est le récent album que vous avez téléchargé ?

Le week-end culturel de Julie Le Breton
Photo courtoisie, Le Pigeon

L’album Deception Bay du duo féminin Milk & Bone ; ce sont des chanteuses montréalaises francophones. Leur musique est extrêmement sensuelle et moderne à la fois. Elles chantent merveilleusement bien. Je suis tombée sous le charme.

On suit Julie Le Breton

  • On retrouvera la comédienne aux côtés de Patrice Robitaille dans la deuxième saison de la série Victor Lessard. Les dix nouveaux épisodes seront présentés à compter du 15 mai sur Club Illico. La première saison est diffusée sur AddikTV.
  • Sur les planches, elle est la tête d’affiche de la pièce Trahisons de Harold Pinter. Elle est présentée au Théâtre du Rideau Vert, du 8 mai au 9 juin.
  • Toujours au théâtre, elle sera de la distribution de la nouvelle création de Michel Marc Bourchard, La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, dans une mise en scène de Serge Denoncourt où elle donnera la réplique entre autres à Éric Bruneau, Patrick Hivon et Magalie Lépine-Blondeau. La pièce sera à l’affiche au TNM à compter du 14 mai 2019.