/news/green
Navigation

Québec refuse le plan de décontamination

Le proprio du site Reliance voulait y laisser les BPC

<b>Justin Klumak</b><br />
Propriétaire du site Reliance
Photo courtoisie Justin Klumak
Propriétaire du site Reliance

Coup d'oeil sur cet article

Plus de cinq ans après une grave fuite de BPC sur le site Reliance à Pointe-Claire, Québec rejette le plan de décontamination qu’a déposé le propriétaire, qui veut laisser les sols toxiques en place.

« Aucune excavation des sols contaminés n’est prévue », déplore un avis d’ordonnance de la ministre de l’Environnement.

Une partie importante de la terre est pourtant tellement polluée qu’elle est considérée comme une « matière dangereuse », mentionne l’avis de la ministre, envoyé le 19 avril au propriétaire, Juste Investir. Dans de tels cas, les règles exigent qu’il retire les sols toxiques et qu’il les fasse nettoyer.

Québec semble particulièrement préoccupé par le sort des eaux souterraines si les BPC, dioxines, furanes et autres huiles toxiques restent en place et continuent de ruisseler et de pénétrer dans le sol.

« Le scénario proposé nécessiterait de prévoir le pompage des eaux souterraines comme mesure de confinement active ainsi qu’un suivi de la qualité de ces eaux illimités dans le temps », lit-on dans l’avis.

Si Québec autorisait Juste Investir à laisser les BPC sur son terrain, l’entreprise devrait donc les surveiller... pour toujours.

Une avenue inacceptable pour Québec, qui demandera à l’entreprise de lui transmettre un nouveau plan de décontamination prévoyant l’excavation des sols toxiques.

Coquille d’Olymbec

Le seul actionnaire enregistré de Juste Investir est Justin Klumak, directeur chez Olymbec, un grand propriétaire immobilier financé par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

La coquille a racheté l’ancien terrain des Équipements de puissance Reliance ltée de la Ville de Pointe-Claire en juin 2015, lors d’une vente pour défaut de paiement de taxes.

Juste Investir a ensuite tenté sans succès de faire annuler cette transaction, tout comme une ordonnance visant à la forcer à nettoyer le site.