/lifestyle/food
Navigation

Montréal, haut lieu de l’agriculture urbaine

Montréal, haut lieu de l’agriculture urbaine
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Avec Chicago, Détroit et New York, Montréal est devenue l’une des villes nord-américaines les plus dynamiques en ce qui a trait au développement de l’agriculture urbaine. Près de 50 % des Montréalais pratiquent actuellement l’agriculture urbaine, soit plus de 800 000 personnes !

Plus populaire que jamais, l’agriculture urbaine est bien plus qu’une mode, mais un changement profond de vision de l’alimentation. On peut sans aucun doute affirmer que pour de nombreuses personnes, il s’agit carrément d’un mode de vie, d’une façon de remettre la nutrition et la santé au centre de leurs préoccupations. C’est aussi un excellent moyen de reprendre contact avec la nature.

Né de cet engouement sans précédent pour l’agriculture urbaine, l’événement Cultiver Montréal a pour mission de valoriser la pratique de l’agriculture urbaine. Sous l’égide de l’organisme Alternatives, la programmation de la quatrième édition de Cultiver Montréal propose ce printemps 12 foires d’agriculture urbaine, dans 10 arrondissements de la ville de Montréal.

Ces foires horticoles sont l’occasion pour les citoyens de rencontrer leurs agriculteurs et apiculteurs locaux et commerçants de proximité. De nombreuses activités gratuites, dont des conférences et ateliers portant sur les diverses techniques de jardinage, seront offertes durant ces foires horticoles.

Dans une ambiance conviviale, les visiteurs pourront parcourir des kiosques où ils auront la possibilité d’en apprendre davantage sur les façons les plus innovantes et les plus mobilisantes de cultiver des végétaux comestibles en milieu urbain, que ce soit en famille, de façon individuelle ou collective.

En visitant l’une de ces foires, les jardiniers urbains pourront aussi s’y procurer divers produits nécessaires à la pratique de l’agriculture urbaine tels que des semences et des plants de végétaux comestibles, des bacs et autres contenants, du terreau et du compost.


Pour obtenir plus d’informations, rendez-vous sur le site internet de Cultiver Montréal : www.cultivermontreal.ca

Montréal, haut lieu de l’agriculture urbaine
Photo courtoisie

On compte sur le territoire de l’île de Montréal près de 140 hectares de jardins communautaires et de potagers situés dans les cours et les ruelles ainsi que sur les balcons, les terrasses et les toits.

Montréal, haut lieu de l’agriculture urbaine
Photo courtoisie

Selon une étude menée dans deux universités britanniques prestigieuses, la pratique de l’horticulture et de l’agriculture urbaine constituerait un moyen efficace de se sortir d’une dépression ou de conserver une bonne santé mentale. Cette étude a révélé l’existence d’une bactérie bénéfique vivant dans le sol, appelée Mycobacterium vaccae, qui stimule la production de sérotonine dans le cerveau de ceux qui manipulent la terre, entraînant des effets semblables à ceux de certains médicaments antidépresseurs.

Montréal, haut lieu de l’agriculture urbaine
Photo courtoisie

D’un point de vue psychologique, voire même spirituel, les parcs, les jardins et les potagers urbains sont autant d’endroits permettant aux citadins, jeunes ou plus âgés, d’êtres plus heureux. Le contact avec la nature par le biais des potagers et des végétaux comestibles contribue donc d’une certaine manière à faire de nous de meilleurs citoyens.