/misc
Navigation

Une bouteille à 15$ de près d’un quart de siècle...

Coup d'oeil sur cet article

Le week-end dernier, nous étions en visite à North Hatley, en Estrie, pour un beau moment entre amis. Il était presque minuit quand notre hôte me dit : « Allez, gâte-nous et va chercher une dernière bouteille dans mon cellier au sous-sol. »

Vous aurez deviné qu’il n’a pas eu besoin de me tordre un bras pour me convaincre... Par contre, je ne suis pas du genre à profiter du fait que ce vieux chum d’enfance me donne carte blanche.

Je fouille d’une tablette à l’autre dans son cellier qui est « plein au bouchon » dans le but de dénicher une fiole qui va surprendre les copains, mais qui va aussi suivre le crescendo des autres bouteilles auxquelles on a rendu honneur plus tôt en soirée.

Millésime 1995

Eurêka ! Une cuvée du superbe millésime 1995 est devant moi ! Pas un divin Côte-Rôtie du Rhône septentrional, pas un anthologique cru classé de la commune de Margaux, pas un multidimensionnel super toscan tels un masseto ou un sassicaia... Non, juste un modeste rouge ibérique en appellation valdepeñas affichant la mention de vieillissement Gran Reserva. Je parle ici du très connu Laguna de la Nava de Navarro López à 15,25 $ (902965). Un produit régulier qui est offert dans toutes les succursales SAQ du Québec à longueur d’année. Vous savez l’étiquette avec le dessin d’un canard ? C’était lui, mais pas le 2011 qui est présentement sur nos tablettes, mais bien un 1995... Un 100 % tempranillo de 23 ans d’âge, coûtant, je le répète seulement 15 $.

Il fait quoi avec ce pinard qui sera sûrement à bout de souffle ? Pourquoi a-t-il conservé ça aussi longtemps ? Est-ce qu’il y aurait des chances qu’il soit encore buvable même après une attente de tout près d’un quart de siècle ? Tant par curiosité que par mon côté taquin, je m’empresse de prendre la bouteille et de la cacher dans un bas de laine pour leur servir.

Surprise

La plus grande surprise ce n’est certainement pas eux qui l’ont eue, c’est moi. Le produit se dégustait encore très bien et malgré le fait qu’il n’était pas d’une jeunesse épatante, son acidité était encore au rendez-vous. Sa coloration aux reflets tuilés annonçait un produit assez évolué.

Le bouquet offrait des notes de pruneaux, de figues, de sucre brun, de bois humide, de boîte à cigares... Les tanins étaient passablement fondus, mais le vin avait encore de la fraîcheur. Bref, il était étonnamment bon. Par contre, il fallait être rapide, car moins d’une heure après son ouverture, celui-ci a commencé à tourner au vinaigre et l’oxydation a pris la place du fruité qui s’est rapidement estompé.

Chinon 2016

Photo courtoisie

La Cuisine de ma mère - Nicolas Grosbois

Touraine – Loire – France

  • Code : 12782441
  • Prix : 21,65 $
  • Servir à 16 degrés Celsius en prenant le temps de l’aérer au moins 30 minutes en carafe.

Une pizza végétarienne, une assiette de charcuteries...

Ce 100 % cabernet franc de l’enivrante vallée de la Loire est issu d’un petit domaine familial de moins de 10 hectares de vignes qui sont conduites en culture bio. C’est frais, facile, peu tannique, goûteux et d’une digestibilité épatante. Du « vrai bonbon » pour les papilles !