/weekend
Navigation

Complètement diversifié

La compagnie québécoise La marche du crabe présentera son spectacle Le mobile, destiné aux nourrissons et à leurs parents, dans le cadre de la neuvième édition du festival Montréal complètement cirque.
PHOTO Courtoisie Maxim Paré-Fortin La compagnie québécoise La marche du crabe présentera son spectacle Le mobile, destiné aux nourrissons et à leurs parents, dans le cadre de la neuvième édition du festival Montréal complètement cirque.

Coup d'oeil sur cet article

Pas de doute, la programmation en salle de la neuvième édition du festival Montréal complètement cirque s’adresse à un très large public. On y retrouve même un spectacle créé spécialement pour les nourrissons, c’est tout dire.

« Notre mission, c’est toujours de présenter une diversité des formes d’arts du cirque. Là, je trouve que c’est particulièrement diversifié et qu’on y arrive mieux que jamais », a indiqué Nadine Marchand, la directrice du festival, en entrevue avec Le Journal.

Le programme présenté à la TOHU, qui occupe toujours une place importante durant cette grande fête du cirque, en est un bel exemple. Cette année, le public pourra assister à trois spectacles différents, soit Le mobile de la compagnie La marche du crabe, Espièglerie de Jamie Adkins et Backbone des Australiens Gravity & Other Myths.

« Backbone, c’est une gang de jeunes énergiques et charmants. C’est un mouvement ininterrompu de portées acrobatiques qui vont au-delà de ce qu’on peut imaginer, a expliqué Nadine Marchand. Ils font tout cela avec une énergie et une force tellement communicatives. C’est beau, en plus. La lumière est belle, la musique est belle – il y a un DJ sur scène –, c’est vraiment très fort. »

Sur la même scène, un peu avant la présentation de Backbone, se produira le clown, jongleur et acrobate Jamie Adkins dans un spectacle qui se veut très familial. Et comme l’événement souhaite plaire au plus large public possible, on y présentera également Le mobile, une création qui s’adresse aux parents et à leurs poupons. Ces représentations, qui pourront accueillir jusqu’à 40 duos parent-enfant, auront lieu en matinée.

« Ça s’adresse aux bébés qui ne sont pas encore capables de marcher. Ils ne doivent pas être plus vieux que ça, a souligné Nadine Marchand. Le parent est couché, avec son bébé dans les bras, et au-dessus d’eux, il y a comme un mobile géant. Tout se passe dans les airs, avec de la musique et des comptines. C’est très douillet, comme spectacle. C’est complètement nouveau. »

Incontournables

Du côté de l’Outremont, le public pourra découvrir Sisters, la toute dernière création des 7 doigts de la main. Mise en scène par Gyspy Snider, elle mettra en vedette les deux sœurs de la défunte chanteuse Lhasa de Sela, Ayin et Miriam.

« Gypsy, la metteure en scène du spectacle, a été très amie, adolescente, avec Lhasa et ses sœurs (...) Ensemble, elles ont eu envie de créer un spectacle qui n’est pas un hommage, mais qui est plutôt dans l’humeur, dans l’atmosphère de Lhasa, avec sa musique. »

Parmi les incontournables de cette neuvième édition, on compte également le cabaret Scotch & Soda, qui marquera la première incursion de Montréal complètement cirque (MCC) au Théâtre Saint-Denis. Rappelons qu’une grande partie de la programmation extérieure du festival se déroule de l’autre côté de ses portes, sur la rue du même nom.

« Ça faisait longtemps que nous voulions faire ça, mais évidemment, les salles sont toujours occupées par Juste pour rire, a expliqué Nadine Marchand. Là, comme nous le présentons en codiffusion avec Juste pour rire, c’était parfait. Il va y avoir une programmation très dense, sur Saint-Denis. »

À quoi le public devra s’attendre de ce spectacle, qui restera à l’affiche même une fois MCC terminé ?

« C’est un cabaret musical, parce qu’à la base, c’est un orchestre de jazz. Chaque musicien fait son number et les numéros de cirque sont très forts aussi. C’est joyeux et c’est festif. »

Beaucoup de travail

Malgré le beau succès rencontré par l’événement au cours des dernières années, les dirigeants de MCC sont convaincus qu’il reste encore du travail à faire, auprès du grand public, afin de démystifier les arts circassiens.

« Tranquillement, on fait découvrir au public que le cirque, ce n’est pas juste des acrobaties, qu’il y a de la mise en scène, qu’il y a différentes formes et qu’on peut en voir plus qu’un, a indiqué Nadine Marchand. Il y a encore des gens qui pensent qu’une fois que tu en as vu un, tu les as tous vus. Non. C’est comme au théâtre, chaque pièce a son univers. »

Pour y parvenir, l’événement mise désormais sur un plus petit nombre de spectacles, mais sur un plus grand nombre de représentations (une dizaine), question de donner une chance aux artisans de pouvoir profiter du bouche-à-oreille.

Beaucoup d’énergie est également investie dans son volet extérieur, dont nous connaîtrons la teneur sous peu. Pour le moment, nous savons que les Minutes complètement cirque seront de retour sur la rue Saint-Denis et qu’une nouvelle création, Phénix, sera présentée à la place Émilie-Gamelin.


La 9e édition de Montréal complètement cirque aura lieu du 5 au 15 juillet 2018. Plus de détails concernant la programmation en salle à l’adresse montrealcompletementcirque.com.