/weekend
Navigation

«Le Québec n’a rien à envier au reste du monde»

Simon Gouache
PHOTO MARTIN ALARIE, JOURNAL DE MONTRÉAL Simon Gouache

Coup d'oeil sur cet article

Créé il y a huit ans pour récompenser l’excellence des contenus numériques au Québec, le Gala des prix Numix n’a cessé de prendre de l’ampleur au cours des dernières années, suivant ainsi le rythme ultra rapide de l’évolution des nouvelles technologies. Ainsi, pas moins de 23 prix récompensant des arts aussi variés que la réalité virtuelle, le mapping vidéo et la baladodiffusion seront remis à l’occasion de la 9e édition de l’événement, qui aura lieu jeudi prochain.

Signe que le milieu des productions multimédia est en pleine effervescence, les organisateurs du Gala des prix Numix ont reçu cette année un nombre record de 230 candidatures pour les différents prix qui seront remis jeudi sur la scène du MTelus.

Les projets nommés sont regroupés dans cinq catégories (communication et marketing, production weblinéaire, production interactive, production culturelle et production jeux) et comprennent notamment des créations de Moment Factory, du Studio Félix et Paul et de l’Office national du film (ONF). Pour procéder à l’analyse des candidatures, 11 comités ont été formés, composés chacun de trois professionnels. C’est l’ancienne présidente et chef de la direction de la SODEC, Monique Simard, qui a été choisie pour présider ces comités.

« Ç’a été une expérience passionnante », confie Monique Simard­­­ en entrevue au Journal de Montréal­­­.

« J’ai vu tous les projets soumis et j’ai été impressionnée par la qualité et la diversité des candidatures. La technologie évolue très vite et la créativité évolue tout aussi vite. Il y a de nouvelles catégories cette année comme le mapping vidéo (les parcours interactifs extérieurs) et le balado (radio numérique). Et il y a des catégories qui reviennent comme la réalité virtuelle. C’est très représentatif de l’évolution et l’appropriation des nouvelles technologies dans la création. Ce sont des genres émergents et c’est important de les célébrer. »

Créativité

Ayant passé les dernières années à la tête de la SODEC, Monique Simard a eu la chance d’assister à de nombreux festivals dans le monde consacrés aux contenus numériques.

« J’ai vu ces genres-là évoluer, souligne-t-elle. Et ce qui m’épate, c’est la qualité et l’originalité des productions au Québec. On dirait que les gens se lâchent lousses et laissent aller leur créativité. C’est très intéressant. Ce que je peux dire, c’est qu’en matière de contenus numériques, le Québec n’a rien à envier aux autres. On se compare très bien sur le plan international. »


Animée par l’humoriste Simon Gouache, la 9e édition du Gala des prix Numix aura lieu jeudi (le 17 mai) au MTelus.