/entertainment
Navigation

La routine santé de Pierre Lavoie

Pierre Lavoie
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Pierre Lavoie

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal vous fait découvrir les trucs et astuces santé de différentes personnalités de la région. De l’activité physique à l’assiette, en passant par l’équilibre mental, chaque invité nous parle de sa santé et de ses choix pour rester actif et en forme.

Comment gardez-vous la forme au quotidien ?

Pierre Lavoie
Photo courtoisie

C’est ni plus ni moins en plein entraînement, sur son vélo, que l’instigateur du Grand Défi qui porte son nom s’est exprimé sur sa « routine santé ». Pour garder la forme malgré ses nombreuses heures de voyagement entre son Saguenay natal et Montréal, Pierre Lavoie admet qu’il « se bloque » une heure d’activité physique par jour, que ce soit du vélo, de la nage ou de la course. « Une heure par jour, c’est suffisant. Quand je m’entraîne, c’est surtout de l’intensité, c’est trois fois plus payant que de rouler tranquillement », indique le sportif de 54 ans. « C’est ce qui te permet de passer à travers l’hiver ».

Avez-vous un objectif d’entraînement ?

Pierre Lavoie
Photo courtoisie

Pour le cycliste, le Grand Défi est un objectif constant. Il ajoute toutefois qu’il est préférable de se fixer des objectifs, petits ou grands, pour mieux s’entraîner. « Ça te garde motivé, ça te donne une raison de le faire », mentionne celui qui se rappelle avoir roulé 40 heures sans dormir, lors de son tout premier Grand Défi, en 1999. « C’est l’adrénaline qui m’avait permis de rester alerte comme ça. En arrivant au Stade [olympique], j’avais un discours encore fonctionnel, mais dès que j’ai arrêté, c’était terminé. Un objectif, ça te permet de te pousser. Quand il y a un objectif, le cerveau reste alerte. L’humain, aujourd’hui, ne va jamais là, puisque nous sommes toujours dans une zone de confort ».

Comment restez-vous motivé à l’entraînement ?

Pierre Lavoie
Photo Fotolia

Selon Pierre Lavoie, la clé du succès est dans la variété des sports. « C’est important de ne pas toujours faire la même chose », rappelle le triathlète. Pour lui, la question de la motivation ne s’applique pas, alors qu’il considère l’entraînement comme un « besoin vital ». « Pour vivre, il faut boire de l’eau, manger, dormir et s’entraîner une heure par jour. Le corps est fait pour ça. Un jour, il va falloir que le monde comprenne. Actuellement, 80 % des maladies qu’on traite au Québec sont des maladies qu’on pourrait prévenir par les comportements ».

Quels sont vos trucs pour bien manger ?

Celui qui s’entraîne quotidiennement dit privilégier les pâtes, pour bien « recharger ses batteries ». Toutefois, il ne se prive d’aucun type d’aliments. Encore une fois, tout comme dans le sport, la clé est dans la variété, estime-t-il. « Le truc que je donne souvent aux enfants c’est qu’il faut avoir le maximum de couleurs dans notre assiette. Il ne faut pas toujours boire le même jus ou manger les mêmes viandes. Il faut changer ».

Quel est votre endroit santé à Québec ?

« Ce que j’aime, c’est le fleuve Saint-Laurent. J’adore la Promenade de Champlain », indique M. Lavoie. Chaque fois qu’il passe par Québec il en profite pour aller courir le long de la promenade, peu importe la température, un endroit « assez unique », précise-t-il.

Quelle est votre activité physique préférée ?

Pierre Lavoie
Photo Fotolia

Celui qu’on connaît pour parcourir le Québec à vélo affirme que son sport favori demeure le ski de fond. « Les gens ne le savent pas, mais c’est le sport que je maîtrise le mieux et c’est une passion pour moi ».