/entertainment/tv
Navigation

La comédienne France Chevrette de «Robin et Stella» est décédée

La comédienne France Chevrette de «Robin et Stella» est décédée

Coup d'oeil sur cet article

Stella est en deuil de Robin. La comédienne France Chevrette, principalement connue pour le rôle de Robin dans la série jeunesse Robin et Stella, est décédée le week-end dernier. C’est sa partenaire à l’écran, Lorraine Auger, interprète de Stella, qui a confirmé la nouvelle, hier, sur les réseaux sociaux. Robin a pris un dernier «Rapidotron» pour l’au-delà...

 

« Il y a une partie de moi qui part avec elle, a confié Lorraine Auger au Journal. Robin et Stella, ç’a vraiment marqué ma vie. [...] Je suis vraiment atterrée et très surprise de cette nouvelle. »

Au moment de notre entretien, la comédienne ne savait pas de quoi était décédée son ancienne complice. France Chevrette devait fêter ses 62 ans cette année.

« Nos chemins s’étaient séparés, dit Lorraine Auger. Ça faisait plusieurs années qu’on ne s’était pas donné de nouvelles. Elle demeurait à l’extérieur de Montréal, mais on espérait toujours pouvoir se revoir. On avait vraiment une belle complicité. »

C’est sur le plateau de l’émission À plein temps, en 1984, que France Chevrette et Lorraine Auger se sont rencontrées pour la première fois. Alors que France manipulait les marionnettes, Lorraine faisait les voix de deux personnages. « Notre complicité s’était installée là. On s’aimait bien », dit Lorraine.

Dans la peau d’un garçon

En 1989, elles étaient toutes les deux sélectionnées pour les rôles principaux de Robin et Stella. Fait particulier, France avait été choisie pour camper le personnage du jeune garçon, Robin. « Oui, c’était spécial, reconnaît Lorraine. Ils avaient auditionné plusieurs jeunes garçons pour le rôle, mais ça ne fonctionnait pas. Et comme France avait une voix assez basse, c’était crédible. »

Jusqu’à 1993, les deux comédiennes auront joué dans 195 épisodes à Radio-Québec. Très populaire auprès des 9 à 12 ans, le duo avait même fait une tournée de spectacles à travers le Québec. « J’avais dit à France qu’on était comme les Beatles! C’était très touchant. Je m’en souviens avec beaucoup d’émotion», dit Lorraine.

Après Robin et Stella, France Chevrette a poursuivi son travaille comme marionnettiste, en plus de donner plusieurs spectacles de ventriloquie. Elle avait lancé sa propre compagnie, Les Productions France Chevrette.

Sur Facebook hier, son fils, le comédien Hugolin Chevrette lui a rendu un dernier hommage. « Je t'aime maman. Merci de cette vie. Merci de tout cet amour.

Embrasse les étoiles de ma part. Je pleure. »