/sports/others
Navigation

Des choix déchirants au Gala de l’athlète

Guylaine Dumont agit comme présidente d’honneur, tandis que Denis Fortin préside le comité de sélection et que Charles Pagé est le nouveau président du conseil d’administration du Gala de l’athlète.
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Guylaine Dumont agit comme présidente d’honneur, tandis que Denis Fortin préside le comité de sélection et que Charles Pagé est le nouveau président du conseil d’administration du Gala de l’athlète.

Coup d'oeil sur cet article

Dans une année au cours de laquelle une imposante délégation de représentants des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches a pris part aux Jeux olympiques, la compétition s’annonce pimentée au Gala de l’athlète, qui aura lieu le 31 mai au Complexe Capitale Hélicoptère.

L’organisation a dévoilé mardi sa liste de 58 nominations au sein de 12 catégories pour ses athlètes, entraîneurs, officiels et bénévoles les plus méritants de l’année 2018.

« Une année olympique, c’est toujours plus difficile, surtout que l’on comptait 17 représentants de la région aux Jeux [de Pyeongchang]. On n’avait jamais vu ça. »

« Il y a eu plusieurs bonnes prestations et dans ce contexte, c’est toujours crève-cœur de choisir. La performance aux Jeux demeure le premier critère. Disons qu’il y a eu quelques mésententes à la table du comité et c’est tout à fait normal », a expliqué le président du comité de sélection, Denis Fortin, qui en est à sa 27e année d’implication.

Nombreuses candidatures

Le comité de sélection du Gala, qui en sera à sa 49e édition, a épluché pas moins de 185 candidatures au total. Si les CV d’olympiens ont retenu l’attention, l’ensemble de la cuvée a démontré une nouvelle fois que le sport se porte à merveille dans la région.

« Il y a eu 18 candidatures au niveau international, alors que d’habitude on les cherche. Il y a eu 29 candidatures sur la scène nationale et c’est un record. Vingt athlètes-étudiants, c’est aussi un record. Ce n’est pas simple de départager les finalistes », a soupiré M. Fortin.

Guylaine Dumont, présidente d’honneur

Au cours de cette soirée qui rassemblera quelque 350 convives, c’est l’ancienne volleyeuse Guylaine Dumont qui agira à titre de présidente d’honneur. Voilà une belle façon de boucler la boucle pour celle qui avait remporté le titre de coéquipière sur la scène nationale en 1989 et internationale en 2004.

« Je suis vraiment honorée, c’est un gros titre. Le gala est dans mes mœurs d’athlète depuis les débuts », a souligné celle qui est l’épouse de Gregor Jelonek, en nomination comme entraîneur international en patinage de vitesse et mère de Gabrielle Jelonek, élue découverte féminine en 2015 dans la même discipline.

Le Gala sera aussi l’occasion de rendre hommage à une pionnière du ski alpin en Ginette Séguin. La première représentante féminine de la région aux Jeux olympiques en 1956 recevra le prix Jacques-Amyot.

LES NOMMÉS

Sport individuel international

  • Alex Beaulieu-Marchand (ski acrobatique)
  • Laurie Blouin (surf des neiges)
  • Laurent Dubreuil (patinage de vitesse)
  • Alex Harvey (ski de fond)
  • Olivier Rochon (ski acrobatique)

Partenaire/coéquipier int.

  • Patrice Bergeron (hockey)
  • Laurent Dubreuil (patinage de vitesse)
  • Mikaël Grenier (course automobile)
  • Dominic Larocque (hockey)
  • Cindy Ouellet (basketball)
  • Mathieu Roy (balle molle)

Sport individuel national

  • Simone Boilard (vélo sur route)
  • Jean-Simon Desgagnés (athlétisme)
  • Béatrice Lamarche (patinage de vitesse)
  • Félix Longpré (vélo de montagne)
  • Marguerite Sweeney (surf des neiges)
  • Roxane Vermette (vélo de montagne)

Partenaire/coéquipier national

  • Anne-Julie Beaulieu (badminton)
  • Élizabeth Giguère (hockey)
  • Alexis Marceau (patinage de vitesse)
  • Lori-Anne Matte et Thierry Ferland (patinage art.)
  • Jakob Pelletier (hockey)

Entraîneur international

  • Alain Bernier (taekwondo)
  • Louis Bouchard (ski de fond)
  • Pierre-Yves Gagnon (triathlon)
  • Gregor Jelonek (patinage de vitesse)
  • Katarzyna Kulesza (nage synchronisée)

Entraîneur national

  • Katarzyna Kulesza (nage synchronisée)
  • Martin Laperrière (hockey)
  • Félix-Antoine Lapointe (athlétisme)
  • Muncef Ouardi (patinage de vitesse)
  • Rock Picard (volleyball)
  • Patrick Scalabrini (baseball)

Découverte féminine

  • Olivia Asselin (ski acrobatique)
  • Liliane Gagnon (ski de fond)
  • Frédérique Pérusse (biathlon)
  • Lydia St-Pierre (golf)
  • Élisabeth Tse (soccer)

Découverte masculine

  • Rémi Asselin (ski acrobatique)
  • Henri Couture (gymnastique)
  • Miha Fontaine (ski acrobatique)
  • Loïc Tremblay (plongeon)
  • Émile Turcotte (athlétisme)

Athlète/Étudiant

  • Anne-Marie Comeau (ski de fond)
  • Camille Dallaire-Leblanc (taekwondo)
  • Laurence St-Germain (ski alpin)
  • Alexandre St-Jean (patinage de vitesse)
  • Frédérique Vézina (ski de fond)

Équipe

  • Capitales (baseball)
  • Rouge et or (golf masculin)
  • Élans de Garneau (volleyball féminin)
  • Titans de Limoilou (volleyball masculin)

Officiel

  • Sylvie-France Duchesne (patinage de vitesse)
  • Bruno Martin (gymnastique)

Bénévole

  • Bernard Després (patinage de vitesse Lévis)
  • René Fortin (club cycliste Lévis)
  • Luc Pellerin (handball Lévis)
  • Serge St-Michel (Blizzard SSF)