/entertainment/tv
Navigation

«M’entends-tu?» à Télé-Québec: Quand la musique fait oublier la misère

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le tournage de «M’entends-tu?», la nouvelle comédie imaginée par Florence Longpré pour Télé-Québec, se poursuit actuellement dans plusieurs quartiers défavorisés de Montréal. Les médias avaient rendez-vous, mardi midi, dans un faux «fast-food» où se tournaient plusieurs scènes, avec notamment Ève Landry et Mélissa Bédard.

«M’entends-tu?» va raconter le quotidien original de trois amies, issues d’un milieu défavorisé, qui tentent de s’en sortir, chacune avec son contexte familial difficile, son manque d’éducation et de ressources autant financières qu’émotives. Leur passion pour la musique va occuper un rôle important pour tenter de s’évader de leur quotidien misérable.

«J’ai été préposée aux bénéficiaires pendant très longtemps, et j’ai aussi travaillé avec une clientèle très défavorisée de la petite enfance. J’ai beaucoup côtoyé ce monde-là», a expliqué Florence Longpré, qui a écrit les dix épisodes avec la complicité de Pascale Renaud-Hébert et de Nicolas Michon. «Cette série, c’est la beauté dans la laideur, le drôle dans le pas drôle, la lumière qui peut jaillir des moments les plus sombres.»

Pour l’aider à coller au plus près de la réalité, Télé-Québec a commandé une recherche anthropologique sur la réalité des familles en milieu défavorisé. «On a pu aller sur le terrain pour parler avec plein de gens qui nous ont fait part de leur témoignage. On a volé des petits bouts à ces gens-là qui se retrouvent dans la série.»

Amitié indéfectible

Les trois personnages principaux sont trois amis qui doivent chacune vivre avec leur réalité et leurs défis.

Carolanne (Ève Landry) est une fille très timide et réservée, qui vit du bien-être social. «On pourrait penser qu’elle ne fait pas les bons choix, mais elle ne fait juste pas de choix, a indiqué la comédienne, qui nous propose un autre style de personnage. Florence me connaît assez bien pour savoir que le sous-texte est quelque chose qui m’intéresse presque autant que le texte. Je peux m’amuser avec ça parce que Carolanne ne parle pratiquement pas.»

Florence Longpré, qui ne pensait pas jouer dans la série au départ, va incarner Ada, une fille au grand cœur. «Elle a une relation conflictuelle avec sa mère et surtout des gros problèmes d’agressivité. Elle entre aussi souvent en contact avec les autres par la sexualité, ça frise même la prostitution par moments. C’est une problématique que l’on a souvent rencontrée dans nos recherches et on a décidé de la garder pour ce personnage.»

La fille la plus solide du trio est Fabiola, interprétée par Mélissa Bédard. «C’est la maman du groupe, a expliqué la chanteuse. Elle essaie de garder tout le monde dans le droit chemin. Elle est un peu naïve en amour, mais elle reste proche de sa famille, avec qui elle vit. Elle s’exprime beaucoup par la chanson.» Melissa Bédard a aussi confié que la situation de Fabiola est très proche de ce qu’elle a pu vivre à une certaine période de sa vie.

Parmi la distribution, qui laisse une large place à la diversité et aux nouveaux visages, on retrouvera notamment Christian Bégin, Guy Jodoin, Mehdi Bousaidan et Sophie Desmarais.

Le tournage des dix épisodes de 30 minutes va s’étaler jusqu’à la fin juillet. La diffusion est prévue pour l’hiver 2019 à Télé-Québec.