/opinion/blogs
Navigation

Québec: poste de Police Académie

390886da

Coup d'oeil sur cet article

À Québec, pas besoin d’humoristes. On balaie la poussière, le gravier et le sable des pelouses en rigolant à l’idée que la ville des grands projets ne peut prétendre à l’exploit avec son petit dernier... 

Pourtant, si la facture d’un rond à patiner atteint d'emblée 70 millions, qui donc a cru pouvoir construire une centrale de police moderne avec 40 millions? Seulement Jonathan Julien? Les imbéciles se comptent plus souvent à la douzaine qu’à l’unité...

Québec joue du pipeau dans le concert des nations mais en arrache souvent avec ses véritables responsabilités. La neige, les ordures, la circulation... Les grands projets sont bien utiles pour faire oublier la médiocrité du quotidien...

Soyons polis et disons seulement que l’étonnement est de mise. Avec un organigramme comme le sien, couvrant l'essentiel et le superflu, la Mobilité intelligente comme l'Interaction citoyenne en passant par les Stratégies institutionnelles, la capitale devrait pouvoir construire des pyramides, supplanter Dubaï et réanimer son aéroport. Peut-être pourrait-elle même éradiquer les fines herbes poussant à l'angle des trottoirs dans les rues lézardées des anciennes banlieues... 

On n’arrive donc pas à croire que le pauvre Julien soit l’unique responsable du gâchis immobilier qu’on lui met sur la tête comme un bonnet d’âne...

Personne ne croit ça. Malheureusement, aussi vite qu’on a bâclé l'addition, on voudrait nous voir tous passer à autre chose avant qu’on ne comprenne vraiment ce qui s’est passé... 

De toute évidence, le maire Labeaume ne veut pas jouer à Où est Charlie? dans la forêt des mal-aimés. Cioran dirait simplement: Ne cherchez pas ce que vous savez déjà... Les contribuables devinent, eux, d’où vient le mal... et où il se cache.

André Legault
DANIEL MAILLARD/JOURNAL DE QUEBEC
André Legault

Dans l’Himalaya de la bureaucratie locale, les titres ronflent comme des souffleuses: le directeur général, André Legault, a sous les pieds sept grandes directions de services, et, sous son autorité directe, un Bureau de la coordination stratégique créé pour son fils spirituel, Laurent-Étienne Desgagnés, préalablement passé par le ministère de l’Agriculture et la Commission administrative des régimes de retraite et d’assurance, deux formidables écoles d'apprentissage...

Lui-même venu de la CARRA, Legault est entouré de quatre adjudants dont Pierre St-Michel au Services de soutien institutionnel où évoluent notamment Richard Côté à l’Évaluation et Jean Rochette à la Gestion des Immeubles. Ajoutons pour mémoire le nom de Robert Pigeon, chef du Service de Police et forcément plus qu’un constable...

Les régiments de Legault sont divers, bien garnis et la fiscalité de Québec est à l'avenant. Alors comment une ville et ses élus peuvent-ils échouer aussi lamentablement dans l’établissement de la facture d’un poste de police? Le mystère plane à chaque échec. On se surprend à repenser à la victoire de Wolfe...

De son côté, en faisant des nuages de poussière à coups de balai, le contribuable périphérique qui ne verra jamais passer un tramway se demande déjà comment finira l’aventure du déficit structurant, applaudi par la franc-maçonnerie locale et le soviet BCBG de la gauche dépensière...

Pour la police, ses bagnoles et ses bébelles, on disait devoir allonger 40 millions. Deux ans plus tard, pas une pépine en vue et on en est à 72 millions, c’est-à-dire une cible ratée à 84%! On croirait à un examen de décrocheurs...

Le plus cocasse, le summum de la connerie, le comble de la bêtise, c’est le terrain destiné à la future Auberge des patrouilleurs. Trop petit, découvre-t-on en 2018! 

La fausse manœuvre est passée d’une main à l’autre durant deux ans! 

Ce cafouillage incroyable donne moins le goût du tramway, pas vrai? On dort mal quand on y pense, non? La population, éreintée par les taxes et le vandalisme systémique, répondra peut-être au prochain sondage...

En attendant, un conseil d'ami: ne croyez rien, comme ça, vous ne serez pas déçus!