/news/transports
Navigation

Tramway et trambus: des arpenteurs s’activent sur le terrain

Tramway et trambus: des arpenteurs s’activent sur le terrain
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les résidents de Québec qui demeurent à proximité du tracé du futur réseau de tramway et trambus risquent d’apercevoir des arpenteurs à l’ouvrage au cours des prochains jours et des prochaines semaines.

Les opérations de collecte de «données complémentaires et préliminaires nécessaires à l’avancement du projet» viennent de débuter ce mardi, a annoncé la Ville de Québec par voie de communiqué.

«Par conséquent, des employés de la Ville ou de ses fournisseurs seront visibles sur le terrain, particulièrement dans les secteurs où le réseau structurant se déploiera», avertit-on.

Les arpenteurs doivent recueillir des données précises sur le relief du terrain et sur certains équipements municipaux (poteaux, regards, bordures, fossés, etc.). Des carottages seront également effectués dans le sol afin de déterminer sa nature à plusieurs endroits et de «vérifier la présence de contamination».

Objectif: préciser le tracé

Cette collecte de données s’échelonnera jusqu’à la fin de l’année 2018. Les résultats alimenteront les études de conception, prélude aux éventuels plans et devis qui seront élaborés entre 2020 et 2022.

«Ces études consistent à préciser l’insertion de l’ensemble des tracés proposés dans le projet. La Ville sera donc en mesure, dans les prochains mois, de répondre aux préoccupations des citoyens par rapport à l’impact de l’implantation du réseau structurant sur leur propriété», peut-on lire dans le communiqué de la Ville.

Les citoyens concernés seront les premiers informés, précise-t-on. «Des rencontres spécifiques seront tenues au moment opportun».

Bilan des consultations publiques

Par ailleurs, la Ville de Québec se dit toujours en mode «analyse» à l’heure actuelle à la suite des consultations qui ont été menées au sujet du projet de réseau de transport structurant de 3 G$. Un bilan complet sera rendu public «d’ici les prochains mois».

Rappelons que le tramway doit circuler sur une distance de 23 km entre Charlesbourg et Cap-Rouge, en passant par Limoilou, la colline parlementaire et le boulevard Laurier à Sainte-Foy. Le trambus (17 km) doit quant à lui desservir le Centre Vidéotron, le secteur D’Estimauville à Beauport et la basse-ville de Québec en empruntant le boulevard Charest jusqu’à Sainte-Foy (Université Laval et secteur Laurier).