/en5minute
Navigation

Découverte d’un énorme trou noir supermassif à croissance rapide

Il est capable d’engloutir l’équivalent du Soleil en 2 jours seulement.

Voici ce à quoi ressemble un trou noir. Eh oui, c'est brillant!
NASA/ESA Voici ce à quoi ressemble un trou noir. Eh oui, c'est brillant!

Coup d'oeil sur cet article

Cette découverte est le résultat de recherches menées par des astronomes de l’Université nationale australienne, et elle a été confirmée par des données du satellite Gaia de l’Agence spatiale européenne. Ce trou noir est celui à la croissance la plus rapide jamais observé (pour le moment, du moins!).

Situé à plus de 12 milliards d’années-lumière, on devrait parler de ce trou noir au passé. Puisque regarder un objet aussi distant équivaut à observer le passé de l’Univers, ce trou noir «pesait» à peu près l'équivalent de 20 milliards de soleils, avec une croissance d’un pourcent à chaque million d’années.

Ça a l’air petit, dit comme ça, mais 1% de 20 milliards de soleils, c’est comme s’il avalait la masse de notre étoile à chaque deux jours! Voilà qui est impressionnant.

De plus, puisqu’il grossit aussi rapidement, il émet beaucoup de lumière. Il émet plus de lumière que notre galaxie entière! Mais... un trou noir brillant? C'est plutôt contre-intuitif. En fait, les trous noirs, en aspirant de la matière, la chauffe de manière si intense que celle-ci brille.

«Black Hole Sun»... Trou noir supermassif... Bon, ok, je pars.

Si ce trou noir supermassif se retrouvait au centre de notre galaxie, il serait 10 fois plus brillant que la pleine lune. Cette lumière serait suffisante pour «effacer» les étoiles des nuits sombres.

Autre particularité: s’il était au centre de notre galaxie, la vie sur Terre serait impossible. Ce trou noir émet tant de rayons X que la vie ne pourrait pas se développer.

Les trous noirs supermassifs aident à rendre l’Univers «plus transparents», en éliminant le brouillard des gaz ionisants dans les alentours. En plus, avec un trou noir si lointain, et donc si ancien, sa découverte contribue à comprendre la formation des premières galaxies de l’Univers.

Les très grands télescopes, qui seront opérationnels au cours de la prochaine décennie, aideront également à mesurer l’expansion de l’Univers via l’observation des trous noirs supermassifs.


En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.