/world/europe
Navigation

Espagne: mort d’un enfant dans un point chaud du narcotrafic

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités espagnoles enquêtaient mercredi sur la mort d’un enfant, lors d’une collision entre deux bateaux, dans une zone de l’extrême sud de l’Espagne en proie au trafic de drogue.

L’enfant de neuf ans est mort lundi, près de la plage populaire de la ville d’Algésiras, dans l’accrochage entre une embarcation de sport et le bateau de plaisance à bord duquel il se trouvait avec son père.

Le pilote du bateau devrait comparaître jeudi devant un juge pour homicide présumé, a indiqué la police à l’AFP.

Aucun lien entre l’incident et le trafic de drogue n’a pour l’heure été établi avec certitude.

Néanmoins, selon des sources policières, le pilote arrêté était connu des services de police pour trafic de drogue, et son bateau aurait servi à fournir en carburant les embarcations utilisées par les trafiquants pour débarquer le haschich marocain en Espagne.

La famille de l’enfant est en outre liée à un des clans de trafiquants de la région, dirigé par le Marocain Abdellah el Haj, surnommé «le Messi du haschich», selon la police.

Le père de l’enfant a également des antécédents judiciaires, mais la police n’a pas précisé lesquels.

Les saisies de drogue se sont multipliées, ces derniers mois, dans l’extrême sud de l’Espagne, principale porte d’entrée du haschich marocain en Europe.

Mercredi, la Garde civile a annoncé avoir intercepté quelque 2,5 tonnes de haschich près d’Algésiras en Andalousie.

Les trafiquants opèrent de plus en plus ouvertement dans cette région au chômage endémique, débarquant la drogue sur la plage en plein jour et s’en prenant physiquement aux forces de l’ordre.