/news/provincial
Navigation

[PHOTOS] Le SPVQ honore Katia Pitre et huit policiers décédés en devoir

[PHOTOS] Le SPVQ honore Katia Pitre et huit policiers décédés en devoir
Photo Catherine Bouchard

Coup d'oeil sur cet article

La mémoire de la policière Katia Pitre, décédée l’automne dernier des suites d’un cancer ovarien, a été honorée mercredi, lors de la cérémonie commémorative des policiers morts en devoir, au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Bien que Katia Pitre ne soit pas décédée dans le cadre de ses fonctions, le SPVQ a tenu à souligner l’énorme courage dont elle a fait preuve tout au long de son combat, de 2011 à 2017.

[PHOTOS] Le SPVQ honore Katia Pitre et huit policiers décédés en devoir
Photo Catherine Bouchard

«Elle fut un exemple de détermination pour nous tous et elle nous a démontré que la police est et va demeurer une grande famille», a mentionné Patrick Talbot, vice-président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec.

«Avec tout le courage qu’on lui connaissait, Katia a combattu la maladie de toutes ses forces et ses collègues l’ont soutenu, de plusieurs façons, en faisant preuve, encore une fois, que le SPVQ est une grande famille», a souligné Robert Pigeon, chef du SPVQ.

[PHOTOS] Le SPVQ honore Katia Pitre et huit policiers décédés en devoir
Photo Catherine Bouchard

«Elle nous a quittés, mais elle reste toujours dans nos cœurs ainsi que dans celui des membres de sa famille», a ajouté le chef.

Le SPVQ a également déposé des roses et des couronnes de fleurs sur le monument commémoratif de la centrale du parc Victoria, à la mémoire des huit policiers décédés en service, depuis 1852.

[PHOTOS] Le SPVQ honore Katia Pitre et huit policiers décédés en devoir
Photo Catherine Bouchard

Il s’agit de John Brady, en 1852, l’agent Flanagan, en 1854, Wilfrid Tremblay en 1934, Roger Girard, en 1983, Yves Têtu et Jacques Giguère en 1985, ainsi que Paule Simard et Yvan Filteau, en 1993.

25 ans sans décès

Le vice-président de la Fraternité a rappelé que, malgré ces 25 années écoulées sans qu’un policier soit décédé dans le cadre de ses fonctions, aucun d’entre eux «n’est exempté de ce risque».

[PHOTOS] Le SPVQ honore Katia Pitre et huit policiers décédés en devoir
Photo Catherine Bouchard

«Aucun policier ne veut perdre un partenaire ni annoncer le décès d’un collègue à sa famille. On veut tous voir nos collègues revenir à la fin de leur quart», a-t-il rappelé.

Lors de la cérémonie, la Fondation des policiers municipaux de Québec a remis un chèque de 8000 $ à La Vigile, un organisme qui vient en aide spécifiquement aux personnes portant l’uniforme.

[PHOTOS] Le SPVQ honore Katia Pitre et huit policiers décédés en devoir
Photo Catherine Bouchard