/news
Navigation

Un garçon de 8 ans sauvé grâce à un défibrillateur

Coup d'oeil sur cet article

La vigilance du personnel scolaire et la présence d'un défibrillateur ont permis de sauver la vie d'un garçon de 8 ans. Sa mère voudrait que tous les lieux publics soient dotés d'un tel équipement.

«Quand je vois Adam courir aujourd'hui, c'est merveilleux!» s'exclame la mère du garçon, Catherine Bouchard.

Le 1er mars dernier, il s'est effondré en pleine classe, victime d'un arrêt cardiorespiratoire. La direction du pavillon Saint-Louis-de-Gonzague de l'Académie Saint-Louis avait pris la décision d'acheter un défibrillateur l'automne dernier, un investissement de 1500 $. Le personnel n'a pas hésité à l'utiliser.

Selon le cardiologue Philippe Chetaille, la rapidité d'intervention et la présence de l'appareil ont fait la différence. «C'est pour cela qu'il n'a aucune séquelle aujourd'hui. Il faut des défibrillateurs dans toutes les écoles au Québec», soutient également le Dr Chetaille.

«C'est important de militer pour qu'il y ait des défibrillateurs dans toutes les écoles. C'est pour cela qu'Adam a toute la vie devant lui», conclut la maman.

Les médecins et les parents d'Adam ne savent toujours pas ce qui a pu se produire, puisque le garçon n'a aucun problème cardiaque. En fait, il est en parfaite santé.