/news/politics
Navigation

Cri du cœur de Françoise Abanda: Khadir accuse Legault d’alimenter la xénophobie

Amir Khadir
Photo Simon Clark Le chef caquiste «erre» en voulant marquer des points politiques avec son discours sur l’immigration, soutient le député de Québec solidaire Amir Khadir.

Coup d'oeil sur cet article

Amir Khadir accuse le chef caquiste François Legault d’alimenter la xénophobie avec son plan en immigration. Il prend pour exemple le cas de la joueuse de tennis Françoise Abanda, qui se dit victime de racisme.

L’athlète montréalaise dit subir de la discrimination dans son sport en raison de la couleur de sa peau. «Je n'aurai jamais le même traitement, car je suis Noire. C'est la vérité», a-t-elle répondu sur son fil twitter à un abonné qui lui demandait pourquoi elle n’était pas aussi soutenue qu’Eugénie Bouchard.

Le débat s’est transporté à l’Assemblée nationale jeudi. Le député Khadir en a profité pour dire que la Coalition avenir Québec «alimente la xénophobie» avec son programme identitaire.

«La situation de Françoise Abanda illustre pourquoi, à tous les échelons, il y a des problèmes qu’il faut régler, donc j’invite par exemple mon ami François Legault à se centrer là-dessus», a-t-il renchéri.

 

Le chef caquiste «erre» en voulant marquer des points politiques avec son discours sur l’immigration, insiste Amir Khadir. «Quand on tourne comme les partis européens de droite, quand ils vont là, c’est pourquoi ? Parce qu’ils savent qu’en alimentant la xénophobie, il y a une partie du vote qui se jette sur eux par peur».

Amalgames

Le député caquiste Simon Jolin-Barrette reproche à son adversaire de Québec solidaire de faire de malheureux amalgames. «Amir Khadir fait un Philippe Couillard de lui même, a-t-il déploré. Ça rien à voir avec l’immigration ! On parle d’une question de racisme que Mme Abanda soulève, de faire un raccourci comme ça, honnêtement, ça n’a pas de lien».