/news/provincial
Navigation

Le Carnaval prêt pour la prochaine étape

L’événement retrouve la santé financière

Le virage entrepris par le Carnaval de Québec semble avoir donné des résultats positifs.
Photo Pascal Huot, Agence QMI Le virage entrepris par le Carnaval de Québec semble avoir donné des résultats positifs.

Coup d'oeil sur cet article

La dernière édition du Carnaval de Québec a connu une hausse de l’achalandage global de près de 25 %, ce qui se traduit par un surplus financier de 300 000 $ sur un budget annuel de 8,9 M$.

Selon un sondage réalisé par la firme SOM, le Carnaval a enregistré 532 090 jours-visites en 2018, par rapport à 427 000 l’an dernier.

Dans le creux de la vague, en 2016, le nombre de jours-visites s’élevait à peine à 355 190. Le plan de redressement mis en place, il y a trois ans, porte ses fruits, affirme Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval de Québec.

Évolution

Les attentes sont grandes par rapport aux recommandations de Daniel Gélinas, consultant et ex-DG du Festival d’été de Québec, qui a été mandaté pour revoir la plus grande fête d’hiver au monde. Le Carnaval promet de dévoiler les détails bientôt.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Les attentes sont grandes par rapport aux recommandations de Daniel Gélinas, consultant et ex-DG du Festival d’été de Québec, qui a été mandaté pour revoir la plus grande fête d’hiver au monde. Le Carnaval promet de dévoiler les détails bientôt.

« Les gens ne voyaient plus le Carnaval. Même s’il y avait des nouveautés apportées année après année, avec le fait que la plupart des activités avaient lieu sur les plaines d’Abraham, ils restaient avec l’idée que ça se ressemblait. Depuis le virage famille entrepris en 1996, on était dû pour une évolution dans une autre direction, et c’est ce qui a été entrepris l’an dernier », a-t-elle affirmé.

En dégageant des surplus pour la troisième année consécutive, le Carnaval a réussi à se constituer un fonds de prévoyance qui lui permet de passer à la prochaine étape.

« On est dans l’évolution du projet. Cela a été entrepris avec les changements de sites. Pour l’édition 2019, on passe à une étape supérieure », a-t-elle ajouté sans en dire plus.

Analyse

L’analyse effectuée par l’ex-directeur général du Festival d’été de Québec, Daniel Gélinas, qui a été retenu comme consultant par le Carnaval, sera dévoilée publiquement avant la fin juin.

« Daniel a fait un travail de fond très important avec son comité. Il a scanné les rapports financiers, les études d’achalandage et les “focus groups” pour remplir les objectifs de son mandat. On est sur le point de vous dévoiler les détails de cette vision. La seule chose qui n’a pas été remise en question, c’est Bonhomme », a poursuivi Mme Raymond.

Par ailleurs, l’indice d’attractivité du Carnaval a atteint 73,7 % lors de la dernière édition, alors qu’il se situait à 67,9 % en 2017. « À 70 %, on dit dans l’industrie que c’est élevé. Donc, la marque Bonhomme Carnaval fait son effet », s’est réjouie la directrice.

 

Carnaval de Québec

  • Nombre de visiteurs uniques en 2018 : 326 880
  • Nombre de visiteurs uniques en 2017 : 280 566
  • 44 % clientèle locale
  • 46 % touristes
  • 10 % excursionnistes
  • 16 M$ de retombées économiques