/news/health
Navigation

Les bambins font preuve de discernement, selon une étude de Concordia

Bloc bébé
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Les enfants en bas âge peuvent évaluer la fiabilité des adultes selon un processus appelé «apprentissage social sélectif». C’est la conclusion à laquelle est parvenue une nouvelle étude de l’Université Concordia.

L’étude publiée en mai dans Developmental Science précise que ce sont les fonctions cognitives qui permettent aux bambins de détecter un interlocuteur «peu fiable».

«Une décennie de recherches prouve que les enfants en bas âge peuvent différencier les sources d’information fiables et non fiables», affirme dans un communiqué Diane Poulin-Dubois, professeure de psychologie à l’Université Concordia.

L’étude a révélé que «les enfants qui affichaient une meilleure compréhension du comportement et des pensées d’autrui étaient plus sélectifs quant à leurs sources d’apprentissage et moins susceptibles d’apprendre d’un interlocuteur peu fiable», indique-t-on dans le communiqué de l’Université Concordia.

Diane Poulin-Dubois suggère aux parents d’être sensibles aux demandes d’information des enfants en bas âge.

«Lorsque l’enfant demande: “Qu’est-ce que c’est?” ou montre simplement quelque chose du doigt, ils doivent non seulement répondre, mais répondre avec précision, ou l’enfant deviendra moins réceptif, ce qui pourrait ralentir son acquisition de connaissances», conclut-elle.