/news/currentevents
Navigation

[PHOTOS] Mukendi aurait omis de déclarer 475 000$

L’église Parole de vie et sa résidence perquisitionnées

Coup d'oeil sur cet article

Le pasteur Paul Mukendi réclamait à chacun de ses fidèles « une dîme d’environ 10 % de leur propre revenu », et si l’homme affirmait gagner annuellement moins de 13 000 $, les vérifications de Revenu Québec précisent qu’il aurait omis de déclarer des revenus additionnels de 475 818 $.

Une trentaine d’inspecteurs de Revenu Québec ont perquisitionné, hier, le Centre évangélique et la résidence de Paul Mukendi, ainsi que la demeure de Marie-Ève Lepage, qui est « la secrétaire-trésorière du Ministère Paul Mukendi », selon le registre des entreprises. 

Paul Mukendi
Photo tirée de Facebook
Paul Mukendi

Parallèlement à ces perquisitions, Revenu Québec a demandé et obtenu de la Cour supérieure la permission de recouvrer immédiatement les impôts non payés de l’homme, qui représentent une somme de 212 772 $.

Photo Kathleen Frenette, Journal de Québec

De 2012 à 2016, Paul Mukendi a déclaré au gouvernement un revenu moyen de 12 171 $. Or, après avoir fait des vérifications, Revenu Québec s’est aperçu que le pasteur « s’appropriait des sommes importantes » qui étaient destinées au Centre évangélique, selon ce qui est mentionné dans le document de cour dont Le Journal a obtenu copie.

En décembre 2017, Mukendi a tenté de se prévaloir du programme de divulgation volontaire et il a estimé « devoir une somme de 37 500 $ en impôt pour les dons reçus entre 2011 et 2015 ».

Cette divulgation volontaire a été refusée par Revenu Québec, qui estime qu’elle ne correspondait « ni de près ni de loin aux résultats obtenus à la suite de vérifications ».

Photo Stevens Leblanc

 

Photo Agence QMI, Marc Vallières

Pour justifier sa demande de recouvrement immédiat, Revenu Québec a rappelé au tribunal que l’homme fait face à 14 chefs d’accusation criminelle pour, entre autres, agressions à caractère sexuel, exploitation sexuelle, agression armée et menace de mort.

À l’étranger

Revenu Québec a également précisé qu’en 2016, Mukendi « a fait l’acquisition d’un terrain en République populaire du Congo avec l’objectif d’y construire une résidence ».

De plus, entre le 17 janvier 2012 et le 27 mars 2017, le pasteur a « effectué plusieurs transactions suspectes » et envoyé « à Lubumbashi [en République démocratique du Congo] des virements suspects totalisant 20 358 $ ». Pour cette période, « les opérations suspectes qui ont été retracées par le Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada totalisent 95 588 $ ».

Photo Agence QMI, Marc Vallières

En outre, entre 2012 et 2017, « plusieurs dizaines de transferts bancaires ont été effectués par le défendeur ou des personnes liées au Centre évangélique vers la République populaire du Congo ».

Mentionnons également que Mukendi s’est vu refuser, hier, par le juge Steve Magnan, la permission de ravoir son passeport, le tribunal estimant qu’il y a un risque que l’homme tente de fuir la justice. 

– Avec la collaboration de Nicolas Lachance

Dépenses mensuelles de Mukendi qui déclare des revenus annuels moyens de 12 171 $

  • Paiement hypothécaire : 2200 $
  • Véhicule Lincoln Navigator 2016 : 1500 $
  • Véhicule Lincoln MKX 2017 : 600 $
  • Revenu Québec estime qu’à eux seuls, ces paiements nécessitent un revenu annuel après impôts de 51 600 $. Entre 2012 et 2016, Mukendi a sciemment omis de déclarer des montants représentant plus de 88 % de son revenu total.