/finance/business
Navigation

Ces entrepreneurs de Québec veulent séduire la planète entière avec leur pâte à biscuits

La Cookie Bluff est conçue pour être tout aussi bonne dégustée crue ou cuite

De gauche à droite, Sébastien Fiset et Charles Simard ont visité mardi les points de vente où l’on peut acheter la pâte à biscuits crue Cookie Bluff, comme le IGA des Sources, sur la 1re Avenue, à Québec.
Photo Jean-François Desgagnés De gauche à droite, Sébastien Fiset et Charles Simard ont visité mardi les points de vente où l’on peut acheter la pâte à biscuits crue Cookie Bluff, comme le IGA des Sources, sur la 1re Avenue, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Les amis Sébastien Fiset et Charles Simard rêvent de faire fortune avec leur pâte à biscuits crue Cookie Bluff qui vient de faire son apparition sur les rayons des supermarchés.

«On vit un rêve! Je suis dans la mécanique et j’annonce souvent de mauvaises nouvelles, comme “il faut changer les freins”. Là, je vends du bonheur ! Vous ne pouvez pas savoir l’effet que ça me fait», lance Charles Simard, cofondateur de Cookie Bluff et propriétaire de l’atelier mécanique Performance M.S, à Québec.

Cookie Bluff, c’est du sérieux. Sébastien Fiset et Charles Simard envisagent rien de moins que la conquête de la planète avec leurs recettes de pâte à biscuits crue qui se déguste également cuite.

Au cours de l’été, Cookie Bluff sera distribuée dans l’ensemble des supermarchés au Québec.

L’Amérique du Nord d’ici 2 ans

D’ici deux ans, les fondateurs misent sur la conquête de l’Amérique du Nord et même, éventuellement, de la Chine.

«C’est l’opportunité de notre vie», se réjouit Sébastien Fiset.

Les deux entrepreneurs ont travaillé de concert avec le Centre de développement bioalimentaire du Québec. Chacune des quatre saveurs a nécessité pas moins de 64 formulations de recettes.

L’innocuité du produit a été au cœur des préoccupations puisque des cas d’intoxication ont déjà été rapportés aux États-Unis à la suite de consommation de pâte à biscuits crue, qui est particulièrement populaire auprès des jeunes.

La farine non cuite et les œufs crus représentent un certain danger.

La sécurité avant tout

Pour ne pas prendre de risque, Cookie Bluff a banni les œufs de ses recettes et la farine fait l’objet d’un contrôle rigoureux au cours de la préparation, qui est assurée par un sous-traitant de la région de Montréal.

«Ce n’est pas simple de mettre cela en marché. Notre pâte est 100 pour 100 sécuritaire», affirme M. Fiset.

Ce ne sont donc pas les déboires du Canadien qui ont alimenté les discussions dans le garage de M. Simard l’hiver dernier, mais plutôt les recettes de pâte à biscuits.

 

Cookie Bluff

  • Format 400 g | 7,99 $
  • Quatre saveurs
  • Rendement : 16 biscuits cuits 
  • Distribution : les IGA des Sources de la région de Québec 
  • Siège social : Saint-Bernard de Beauce