/entertainment/radio
Navigation

Sondage Numeris: ce que les animateurs radio de Québec ont dit

Sondage Numeris: ce que les animateurs radio de Québec ont dit
Montage ML

Coup d'oeil sur cet article

Les animateurs radio de Québec ont reçu leur bulletin, jeudi, et plusieurs d’entre eux ont commenté leur résultat.

Comme notre blogueur radio Alain Dufresne l’a déjà dit à plusieurs reprises, le sujet préféré des médias c’est... les médias!

CHOI Radio X 98,1

Dominic Maurais
Photo courtoisie
Dominic Maurais

Dominic Maurais

«On a les mêmes parts de marché qu’avant! [...] On est collés collés collés. On est collés sur (Martin) Dalair, (Stephan) Dupont est collé en arrière de nous autres, c’est un “derby” de démolition. Le seul en avant qui a une longueur d’avance, on va le dire, et en passant on est collés sur (Sylvain) Bouchard, que je salue aussi, je les salue tous, bravo. [...] (Claude) Bernatchez est en avant, je le salue, mais pas de pause! Une radio pas de pause... les gens restent.»


«Est-ce qu’un jour je vais être content? J’en doute. Je suis perfectionniste. J’avais 95 % en latin en secondaire 2 et je n’étais pas content. Ne comptez pas sur moi pour sauter au plafond.»


«Je travaille sur le show comme si on était 7e


«Les sondages je trouve tout le temps ça “tough”. J’aime de moins en moins ça les périodes de sondage. Pourquoi? C’est une loterie! Je m’achète un 6/49, on a autant de chances de gagner. C’est des cahiers. La glace est molle pour toutes les équipes qui jouent sur cette même patinoire-là. Je comprends, mais un moment donné ça va-tu changer cette méthode-là? On a des cahiers, c’est comme si on tentait d’envoyer une navette spatiale en 2018 avec la console d’Apollo 13.»


«Moi je le sais qu’on est très écouté. Je vous dirais que le show que vous entendez ça va être pas mal ça en septembre. J’entends pas faire des gros changements.» 

Sondage Numeris: ce que les animateurs radio de Québec ont dit
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBE

Jeff Fillion

«Même si moi je vieillis, ma clientèle, notre clientèle, ne vieillit pas à la même vitesse que nous. Donc, on est capable, même si l’on vieillit, d’avoir de la relève qui nous écoute. C’est toujours trippant parce que... Moi, je serais très malheureux... il y a de bons artisans là-bas (FM 93). Éric Duhaime, c’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup, les autres je les connais plus ou moins. Ève-Marie, j’ai déjà travaillé avec il y a longtemps, mais... Je serais incapable de [...] m’adresser à une clientèle hyper vieille.»


«C’est un sondage de morts-vivants (...).La ville de Québec est bourrée de gens qui vieillissent à une vitesse incroyable. Malgré ça, CHOI Radio X a un sondage extraordinaire.»


«Le midi, on est dominant, je tiens à le saluer. Je veux pas nous enlever le mérite, même si on est dans une case horaire qui n’est pas facile le midi, ce n’est pas comme le matin et le retour et qu’il y a beaucoup de monde sur les routes. La radio maintenant ça se passe dans les autos. Il y a le fait qu’il y a beaucoup de compétition le matin et un peu moins de compétition maintenant au retour depuis le changement qui est arrivé avec le départ de Gilles Parent. [...] C’est dur d’avoir du monde le midi parce que c’est pas une plage naturelle. Et malgré ça, on a des chiffres qui sont impressionnants. On a la meilleure moyenne au quart d’heure, donc ça, je suis très fier de ça et de mon équipe avec moi.»


«Le midi on est un peu privilégié parce qu’on n’a pas beaucoup de compétition.»


«Je trouve ça un peu aberrant de savoir que Gilles Parent n’est plus à la radio actuellement.»


À propos de BLVD et ÉNERGIE qui devraient faire des changements dans leur programmation/orientation : «Il a deux stations de radio qui vont devoir se poser cette question-là. Ils vont sûrement le faire parce que le talk coûte cher. [...] C’est juste mathématique. Il ne pouvait pas y avoir autant de stations de radio parlée à Québec. C’est la même tarte. C’est les mêmes auditeurs. [...] Ça lève pas. Énergie lève pas, BLVD lève pas. Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas essayé. Les gens qui sont là... ça n’a rien à voir, ils font de la bonne job. Ils travaillent fort. Des fois c’est une question de culture d’antenne, etc. Ils auront à se poser la question.»


«Avec le sondage de WKND, je pense que l’on a la preuve qu’il y a un besoin à Québec d’une vraie station TOP 40.»


«Il y a une place de libre... ce que CKOI faisait avant... qui a déjà eu 250 000 auditeurs dans le full.»

Énergie 98,9 

Jérôme Landry
Photo courtoisie
Jérôme Landry

Jérôme Landry

«Ce que les clients regardent, c’est les parts de marché et là-dessus, on est au 4e rang. Je ne suis pas extrêmement satisfait, mais pour un nouveau show, parce qu’on a quand même fait des changements assez importants dans l’émission au cours des derniers mois, c’est des chiffres que je trouve quand même potables.»


«C’est une première place pour CHOI dans cette case horaire-là (14h à18h) et je félicite Denis (Gravel). Honnêtement, Denis est bizarre, il m’énerve, je sais qu’il ne veut plus me parler, mais je ne suis pas capable de l’haïr. Je ne suis pas capable de lui souhaiter du malheur.»


«C’est sûr que moi je ne fais pas de la radio pour être 4e. Je fais de la radio pour être premier. Il n’y a pas d’autres alternatives. [...] On regarde en avant et on va travailler plus fort, that’s it

 

FM93

Éric Duhaime

«On a perdu un peu des plumes. Vous êtes un peu plus de 16 900. Merci à chacun d’entre vous d’être là. Pour moi tous les auditeurs sont importants.»


«Jeff Fillion, je te salue et je te félicite, mais t’assois pas trop sur tes lauriers, on va te courir après dans les prochains mois.»


«Vous le savez, il y a eu un tremblement de terre radiophonique ici. Il y a eu le départ de notre ex-collègue Gilles Parent, et c’est un peu normal qu’on ait des contrecoups.»


«Parmi ceux qui sont pas subventionnés artificiellement, et qui font pas de la concurrence déloyale, on peut dire qu’on est numéro un.

Myriam Ségal

«C’est un immense privilège et on va essayer de faire toujours de la meilleure radio.»


«On est comme une équipe de hockey qui doit se reconstruire.» (par rapport au départ de Gilles Parent)

Sylvain Bouchard
Photo d'archives, Stevens Leblanc
Sylvain Bouchard

 

Sylvain Bouchard

«Je sais que ça va peut-être être mal interprété, mais il y a eu des changements au FM93, donc c’est un sondage où on avait, je vais le dire comme ça c’est très personnel, une certaine appréhension de voir un peu, compte tenu des changements.»


«Moi, c’est numéro 1 ou rien, ça ne changera jamais. Permettez-moi de dire ceci: dans le contexte, des changements, des nouveautés auxquelles, en passant je le précise, je crois énormément aux changements qu’il y a eus, quand il y a de la nouveauté en radio, des fois, ça prend un peu de temps. Moi j’y crois. Qu’on se retrouve deuxième, honnêtement, dans les circonstances, je trouve ça bon. Ça n’empêche pas que l’objectif, pour ma part, demeure toujours d’être numéro 1.»


«On n’ouvre pas le champagne, on a ouvert le champagne souvent, on a été numéro 1 sept sondages consécutifs au FM93, avant là, donc on a fêté, mais moi, vous ne me verrez pas déçu aujourd’hui. On a un objectif clair, cependant, c’est redevenir numéro 1 et je vous le dis, ça concerne tous les shows, ça concerne tout le monde.» 

«Est-ce qu’on est déçu? Oui, un peu.»


«Le problème qu’on a connu hier à la station... C’est personnel, je ne vise personne. Il faut gérer nos attentes les amis. Je pense que dans la gestion des attentes, je l’ai dit à plein de collègues hier, je ne parle pas dans le dos de personne, j’ai rencontré plein de monde, on a mal géré nos attentes les amis. C’est pourquoi il y a eu une certaine déception.»


«Je vous l’ai dit, je ne suis pas déçu... Bien, pas au total... un peu déçu.»


«En radio, quand tu fais des changements, ça aussi je le sais, c’est beaucoup plus rapide de quitter une antenne que de gagner une antenne. Je ne sais pas si vous me suivez. Quand ça ne fait pas ton affaire, tu t’en vas. Avant que tu découvres un nouveau produit, des fois ça prend un peu de temps. Alors, il faut être patients.» (À propos du départ de Gilles Parent)

Sondage Numeris: ce que les animateurs radio de Québec ont dit
Photo Courtoisie

Ève-Marie Lortie

«Ces chiffres-là que je reçois aujourd’hui, ce sont mes premiers, mes premiers sondages. C’est la première fois que j’ai ce bulletin-là. Alors, ce sont mes chiffres après Gilles. Ça, c’est aussi important dans l’équation. Gilles Parent, un monument de la radio, qui on le constate aujourd’hui encore. Je le salue. J’aurais aimé travailler plus longtemps avec lui. Je l’ai souvent dit. Ce n’est pas ça qui s’est passé.»


«Je commence. C’est un peu ce que j’avais envie de dire si vous voulez que je laisse parler mon coeur cet après-midi, c’est ça mon constat. C’est que ça prend du temps se faire une place. Ça prend du temps pour que des personnalités radio s’installent, il ne faut pas oublier ça. Il faut qu’il y ait une chimie qui s’installe, qui se construise... le changement, c’est un peu ça. Ça bouscule les habitudes, tu butines, tu vas ailleurs. Il y en a qui sont partis, il y en a qui sont revenus, il y en a qui n’ont pas bougé. Tout ça, on met ça dans la balance cet après-midi. Pis, on prend acte de ça et on se dit : “ben, ok!”. On avance maintenant. Merci beaucoup. On continue et on continue dans ce qu’on fait de mieux, c’est-à-dire le fun autour de la table.»

 

WKND 91,9

Catherine Bachand, Martin Dalair et Joanie Fortin
Photo Stevens LeBlanc
Catherine Bachand, Martin Dalair et Joanie Fortin

Martin Dalair

«Ce que je vis là, je pars avec. Ce que je vis là avec mes collègues qui travaillent tout le temps, je le mets dans mon cœur pour le reste de ma vie. C’est incroyable ce qui se passe présentement.»


«Merci pour la coupe Stanley d’à matin!»

Catherine Bachand

«Je tiens à souligner une petite affaire aussi, c’est que le Leclerc Communications, les deux stations (WKND 91,9 et BLVD 102,1), ce sont les seules propriétés qui appartiennent à des gens de Québec. C’est local, ce sont des gens d’ici qui investissent et qui font travailler des gens d’ici. Ça n’appartient à aucun réseau. Les gars (Jean-François et Nicolas Leclerc), chapeau!»

Jean-François Leclerc (copropriétaire de Leclerc Communications)

«C’est un sondage de rêve que l’on a ici. Je pense que l’on peut dire que c’est le sondage de WKND 91,9. C’est extraordinaire ce qu’il se passe. Vous n’avez pas idée.»

Steven Croatto (directeur de la programmation)

«C’est clairement le sondage que l’on attend depuis six ans. C’est au-delà de nos attentes, c’est au-delà de nos espérances. C’est le meilleur sondage de l’histoire de WKND radio à Québec!»

BLVD

Patricia Vincent et Marc-André Lord

Patricia : «C’est un (sondage) après André Arthur! André Arthur, c’est un master!»


Marc-André : «C’est le plus grand communicateur de la radio à Québec, ça, il n’y a aucun doute là-dessus, pis possiblement au Québec.»


Patricia : «Ce sondage-là je m’attendais à ce qu’il soit difficile parce qu’il y a eu des changements, mais maintenant écoute on marche droit, on se lève le menton et on fonce en avant. S’il y a des corrections à apporter, on va les apporter.»


Marc-André : «C’est ça! On se retrousse les manches et on se crache dans les mains pis on continue. Évidemment, on souhaite toujours que ça aille plus vite.»

Sur les réseaux sociaux...