/news/provincial
Navigation

171 M $ pour la phase la «plus ambitieuse» du prolongement de la promenade Samuel-De Champlain

La phase 3 de Samuel-De Champlain offrira un bassin de baignade et l’accès facile à la plage du Foulon

Coup d'oeil sur cet article

La baignade est à l’honneur dans la phase 3 de la promenade Samuel-De Champlain, « la plus ambitieuse » jusqu’à maintenant, qui coûtera 171 millions $, et qui donnera accès à une piscine et à une plage.

La phase 3 de la promenade a été dévoilée lundi par le maire de Québec, Régis Labeaume (au centre), le ministre Sébastien Proulx (à droite), le député André Drolet (à gauche) et d’autres dignitaires.
Photo Stevens LeBlanc
La phase 3 de la promenade a été dévoilée lundi par le maire de Québec, Régis Labeaume (au centre), le ministre Sébastien Proulx (à droite), le député André Drolet (à gauche) et d’autres dignitaires.

« Ce sera le clou du spectacle », s’est enthousiasmé le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx.

« La phase 3 deviendra le principal attrait de la promenade Samuel-De Champlain. » Tout aussi enchanté, le maire de Québec, Régis Labeaume, a parlé d’« images qui font rêver ».

La Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) a présenté lundi le concept de cette nouvelle phase qui sera « la plus ambitieuse », selon la directrice de projet, Élisabeth Corneau.

Photo courtoisie

Elle s’étendra sur 2,5 km, entre les côtes de Sillery et Gilmour, et se divisera en trois stations, d’ouest en est : de Puiseaux, de la plage et de la voile.

C’est celle de la plage qui sera le « moment fort », selon Réal Lestage, responsable du concept dans le Consortium Daoust Lestage inc. – Williams Asselin Ackaoui – Option aménagement.

Préservée et accessible

Photo courtoisie

La plage naturelle sera préservée et rendue accessible. D’ailleurs, selon les recommandations du BAPE, cinq accès au fleuve seront créés, dont une descente pour les petites embarcations. La baignade dans le fleuve sera permise, mais non encadrée.

Inspirée de la plage du Foulon, la station de la plage offrira aussi un bassin de baignade et un miroir d’eau, pour « créer l’illusion qu’on se baigne dans le fleuve ».

Le bassin aura 60 m de long par 25 m de large. Il sera d’une profondeur de 1,2 m. Le miroir d’eau s’étirera quant à lui sur 200 m. Des jeux d’eau et un pavillon des baigneurs s’ajoutent.

Le marais Saint-Michel sera préservé et mis en valeur par des quais en surplomb.

Photo courtoisie

La station de Puiseaux est le point d’amorce à partir de phase 1. Elle offrira un pavillon de service et la continuité des sentiers piétons et de la piste cyclable. « Les promenades endimanchées au quai Frontenac vont redevenir possibles », a souligné M. Lestage.

Déplacement de la voie ferrée

Le viaduc va disparaître. Pour libérer l’espace, la voie ferrée qui appartient au CN continuera de filer le long de la falaise et reviendra longer le fleuve à l’est de la marina, en passant dans un tunnel sous le boulevard Champlain.

La facture au gouvernement

C’est le gouvernement provincial qui assumera la facture de 8,5 millions $ pour ce déplacement.

Les ententes restent à peaufiner, mais la CCNQ a l’accord de principe du CN, a indiqué Mme Corneau.

Au CN, Jonathan Abecassis a confirmé que l’entreprise « continue de collaborer » avec la CCNQ « afin de contribuer à la réalisation de ce projet ».

La station de la voile, accolée à la marina de Sillery, sera le secteur familial par excellence, a indiqué M. Lestage, grâce à des terrains de volleyball et de pétanque, des îlots BBQ et un pavillon de service, qui offriront un « complément à la baignade ».

Projet de 171 M$

  • 160 M$ du gouvernement provincial
  • Plus de 11 M$ de la Ville de Québec, dont 4 M$ en subventions et 7,6 M$ en travaux de raccordement des bassins de rétention
  • 390 espaces de stationnement
  • Dans les cartons depuis 2009, renvoyé à la table à dessin par le BAPE en 2013

ÉCHÉANCIER

  • Été 2018 à mars 2019 : travaux préparatoires
  • Avril 2019 à décembre 2021 : construction
La Commission de la capitale nationale du Québec souhaite redonner accès au fleuve entre la côte de Sillery et la côte Gilmour avec l’aménagement de la « plus ambitieuse » section de la promenade Samuel-De Champlain, qui comprendra notamment une plage.
Photo courtoisie Consortium Daoust Lestage inc. – Williams Asselin Ackaoui – Option aménagement
La Commission de la capitale nationale du Québec souhaite redonner accès au fleuve entre la côte de Sillery et la côte Gilmour avec l’aménagement de la « plus ambitieuse » section de la promenade Samuel-De Champlain, qui comprendra notamment une plage.