/entertainment/shows
Navigation

Steve Harris à l’Impérial Bell

Le bassiste d’Iron Maiden présente son «British Lion»

Steve Harris (Iron Maiden)
Photo d’Archives, wenn Steve Harris présentera pour la première fois, aux amateurs de rock de Québec, la musique de son projet British Lion.

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs d’Iron Maiden de la Vieille Capitale auront une occasion unique de voir le bassiste Steve Harris dans un contexte tout à fait différent. Le membre fondateur de la célèbre formation métal britannique se produira à l’Impérial Bell, le 4 novembre, avec son projet solo British Lion.

C’est la première fois que cette formation constituée de cinq musiciens, qui a donné de rares spectacles, depuis 2013, dans des clubs en Europe, présentera des concerts au Canada.

L’aventure de British Lion a débuté au début des années 1990 lorsque le bassiste d’Iron Maiden est devenu le mentor de cette « jeune » formation. Steve Harris était gérant du groupe et il leur donnait aussi un coup de main du côté de l’écriture des chansons. British Lion s’est plus tard séparé, sans jamais lancer d’albums.

Le bassiste est demeuré en contact avec le chanteur Richie Taylor et le guitariste Grahame Leslie. David Hawkins, un deuxième guitariste, a rejoint le duo et les trois musiciens ont entrepris, avec Steve Harris, l’écriture de nouvelles chansons. Le batteur Simon Dawson complète la formation.

Un processus long et compliqué en raison de l’emploi principal du bassiste de 62 ans avec Iron Maiden.

L’album British Lion, écrit et enregistré, au fil des ans, selon l’horaire de tournée d’Iron Maiden, a été lancé le 24 septembre 2012.

Plus rock que métal

La formation, qui s’arrêtera à Toronto, Ottawa, Québec et Montréal, propose des sonorités qui sont beaucoup plus rock que métal, avec des clins d’œil au rock britannique des années 1970, aux Who et à UFO.

Steve Harris raconte avoir volontairement essayé des façons différentes de jouer de son instrument afin de ne pas amener un style semblable à celui qu’il préconise au sein d’Iron Maiden. Le musicien considère British Lion plus comme un projet qu’un album solo. Avis aux fans d’Iron Maiden, il ne revisite pas, en spectacle, le matériel de la Vierge de Fer.

La formation canadienne Coney Hatch, qui existe toujours et qui a connu du succès au début des années 1980, se produira en première partie.


► Les billets sont en vente vendredi à 10 h à l’Impérial Bell et sur evenko.ca.