/entertainment/events
Navigation

Sept taupes débarquent sur la rue Cartier

Coup d'oeil sur cet article

Habituées de vivre bien au frais, sept taupes ont quitté le confort de leurs galeries souterraines, mardi, en fin d’après-midi, pour explorer la rue Cartier et une petite portion de la Grande Allée Ouest.

Vedettes du spectacle La nuit des taupes, présenté mercredi soir et jeudi, à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec, à l’occasion du Carrefour international de théâtre, les « petits » mammifères ont perturbé, durant 45 minutes, la vie des passants et des automobilistes. Une sortie raccourcie en raison de la chaleur.

Dès leur arrivée, les taupes ont rapidement été entourées, créant une petite commotion. Téléphone à la main, les gens immortalisent le moment, on se pile un peu sur les pieds et certains se font prendre en autoportraits.

Les taupes ont marché dans la rue, parfois à la queue leu leu, sur le trottoir, visité quelques commerces, dont une confiserie, et elles se sont même retrouvées sur un balcon, descendant avec une glissade de rampe d’escalier.

On joue le jeu

Certains enfants sont tombés en amour avec les créatures silencieuses, d’autres ont vécu une belle petite frousse.

« C’est comme toi quand tu mets ton costume de Batman », a lancé un père à son jeune fils, quelque peu troublé par ce face-à-face inattendu.

Un automobiliste, qui attendait sa conjointe, a vu une des taupes vouloir monter sur la banquette arrière du véhicule. Tout le monde a joué le jeu et dans la bonne humeur. Quelques-unes se sont ensuite attablées sur la terrasse du resto-bar Le Blaxton, certainement attirées par l’idée d’un bon rafraîchissement.