/misc
Navigation

Hypocrite Roseanne !

La famille Conner de l'univers de Roseanne... en des temps plus joyeux.
Photo courtoisie La famille Conner de l'univers de Roseanne... en des temps plus joyeux.

Coup d'oeil sur cet article

Le hasard aura voulu que, ce matin, en déjeunant, je regarde les deux derniers épisodes de la saison.

Et que je me dise : « Ah ! ça a fait du bien ! C’est vraiment un bon sitcom. »

Et pas même l’heure du lunch terminée, BANG ! J’apprends que la série ne sera pas renouvelée à cause des tweets racistes et antisémites de la madame en chef, Roseanne Barr.

Bon ... la personnalité un peu bizarre de Roseanne Barr n’est un secret pour personne dans le monde du divertissement. Ce n’est pas pour rien qu’elle ait été tenue relativement loin des projecteurs pendant plusieurs années et que ses derniers projets n’ont pas été couronnés de succès.

Difficile de croire, à la lecture de ses tweets, que cette femme, qui a été candidate de type « libérale » pour le Parti Vert en 2012, ait fait un virage à 180 degrés en 2016 pour trouver sa niche chez les conservateurs et appuyer ouvertement Donal Trump.

On la soupçonne aussi d’aimer flirter avec les théories de complots... Grosse surprise ! (Je suis très sarcastique ici.)

Mais là, avec sa renaissance télévisuelle, tout semblait rouler sur des roulettes ! On en avait presque oublié ses incartades.

La série a obtenu des cotes d’écoute à faire frémir la seule autre sitcom qui passe la barre des 18 millions d’auditeurs, Big Bang Theory.

La deuxième saison fut annoncée avant même le cap de la moitié de la première saison.

Les acteurs originaux étaient presque tous de retour et aussi délirants que vingt ans auparavant.

La sitcom nous présentait une facture classique de la comédie de situation, comme avant, avec notamment ses leçons en conclusion, et des épisodes qui abordent des sujets socialement sensibles dont, entre autres, la peur de l’Autre (pour ne pas dire des musulmans) et les familles multiraciales. 

De la belle hypocrisie, oui ! De sa part à elle, en tout cas... sûrement pas de ses auteurs !

Quel gâchis !

Il n’y a pas d’autres mots ! C’est un gâchis ! Cette comédie de situation avait tout pour perdurer et être revendue partout sur la planète.

Il doit y avoir quelques producteurs en beau fusil présentement à Los Angeles.

Et des acteurs et des auteurs de talent qui voient leur Eldorado leur échapper à cause d’une madame qui ne sait pas contrôler les émotions qui lui sortent du bout des doigts.

Et voilà une autre belle idole de la comédie qui a signé son propre arrêt de mort... C’est tellement frustrant quand ces idoles sont des génies du rire !