/sacchips/zoneassnat
Navigation

[VIDÉO] Quand la dénonciation d’une publicité jugée partisane requiert l’intervention de trois ministres...

Le député de La Peltrie, Éric Caire
Photo Simon Clark Le député de La Peltrie, Éric Caire

Coup d'oeil sur cet article

Le député caquiste Éric Caire a posé une question qui a nécessité l’intervention de pas un, pas deux, mais bien trois ministres, mercredi, au Salon bleu...

Le député de La Peltrie dénonçait la mise en application par le gouvernement d’«une excellente idée de la CAQ», «à quelques semaines des élections» et ce qu’il considère être une publicité partisane.

«Ces jours-ci, les parents québécois reçoivent un montant, un supplément de revenus pour l'achat de fournitures scolaires. [...] C'est un petit peu du trop-perçu que le gouvernement libéral est allé chercher dans les poches des contribuables au début de leur mandat. Bon, jusque-là, ça va. Là où le bât blesse, c'est qu'avec l'avis de paiement les Québécois reçoivent ce merveilleux petit tiers de page. [...] Sur l'avis de paiement, là, il y avait toutes les informations nécessaires, et là on voit le logo du gouvernement libéral pour être bien sûr que les Québécois sachent qui leur donne cet argent à quelques jours du vote. Est-ce que ça, ce n'est pas de la publicité partisane, M. le Président?», a-t-il dénoncé.

«Ce qui est fait, M. le Président, c'est de dire aux Québécois ce que nous faisons, c'est leur redonner des sommes pour leur permettre de contribuer à l'achat des fournitures scolaires», a d’abord répondu le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx...

Le caquiste a ensuite ridiculisé la réponse du ministre en lançant des exemples où le gouvernement n’a pas cru bon envoyer des publicités aux Québécois pour leur dire «ce qu’ils font»...

«C'est drôle, M. le Président, au début du mandat, quand ils ont augmenté les tarifs d'électricité, je n'ai pas reçu le même petit papier qui dit : Ensemble, on taxe un peu plus», a-t-il ironisé.

Le député de La Peltrie, Éric Caire
Montage MRG

 

«Quand ils ont reçu le montant de la garderie... l'augmentation de tarif de la garderie, je n'ai pas entendu : Ensemble, on va vous faire subir un choc tarifaire», a ajouté Caire...

Le député de La Peltrie, Éric Caire
Montage MRG

 

Cette fois, c’est le ministre des Finances qui s’est levé pour répondre au caquiste, étalant le bilan de son gouvernement sans toutefois aborder la publicité jugée partisane...

«C'est drôle, j'ai deux ministres qui se lèvent, il n'y en a pas un qui m'a dit : “Non, non, ce n'est pas une publicité partisane”. Donc là, je commence à penser qu'ils sont d'accord avec moi, M. le Président.

J'ai déposé un projet de loi pour encadrer la publicité partisane, pour qu'il y ait des critères objectifs, évalués par un tiers neutre. Ils l'ont refusé.

Est-ce que c'est parce qu'en l'acceptant vous savez que, cet été, vous n'aurez plus l'occasion de faire des choses comme ça, si vous l'adoptez?» a soulevé Caire.

Puis, Pierre Arcand, un troisième ministre, est intervenu...

«Je pense que c'est la responsabilité du gouvernement d'informer ses citoyens sur les actions qui sont prises. Le député voudrait créer des organismes, alors que déjà le Directeur général des élections peut facilement être saisi de ces questions. [...] La publicité gouvernementale tourne autour d'une trentaine de millions. Le moment où ça a été le plus élevé, c'est autour de 2002, à l'époque où le chef de la deuxième opposition travaillait pour le Parti québécois», a-t-il conclu en écorchant le chef caquiste François Legault.

Sondage
Est-ce une publicité partisane selon vous?

Oui

Non