/news/transports
Navigation

Pont entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine: lancement d’un bureau de projet

Le gouvernement du Québec a confirmé vendredi le lancement d’un bureau de projet concernant le pont qui est envisagé au-dessus de la rivière Saguenay.
Photo courtoisie Le gouvernement du Québec a confirmé vendredi le lancement d’un bureau de projet concernant le pont qui est envisagé au-dessus de la rivière Saguenay.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | Le gouvernement du Québec a confirmé vendredi le lancement d’un bureau de projet concernant le pont qui est envisagé au-dessus de la rivière Saguenay, afin de remplacer les traversiers faisant la navette entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

C’est la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, qui en a fait l’annonce à Baie-Comeau aux côtés du président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, Pierre Arcand.

Le futur pont se retrouve dans la catégorie «projets à l’étude» dans le Plan québécois des infrastructures 2018-2028, et l'étude d'opportunité sera soumise au conseil des ministres en 2020.

Selon Québec, les citoyens, les groupes et les organismes seront consultés dans le cadre du processus qui se met en branle, processus qui visera notamment à «mettre à jour les informations et les études pertinentes réalisées» il y a une décennie.

Ce bureau de projet «permettra la mise à jour des études réalisées il y a déjà près de 10 ans. L'actualisation de celles-ci permettra de fournir des paramètres pour l'élaboration du dossier d'opportunité qui identifiera la solution optimale pour la mobilité des personnes et des biens dans la région. Le bureau de projet travaillera en étroite collaboration avec un comité de liaison consultatif, une demande spécifique des intervenants sur le territoire. Une attention particulière sera accordée aux retombées économiques et sociales d'un tel projet sur la région», a dit Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports.

«Désenclaver la Côte-Nord est une priorité pour notre gouvernement», a indiqué pour sa part le ministre Pierre Arcand.

«Le premier ministre s'y est d'ailleurs engagé lors de son passage dans la région en août 2017. Lors du dernier budget, une somme de 232 millions de dollars a été réservée pour poursuivre le prolongement de la route 138 entre Kegaska et la Romaine, ainsi qu'entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière», a-t-il ajouté.