/news/currentevents
Navigation

Tragédie de Lac-Mégantic: elle écrit un livre en mémoire aux victimes

L’auteure Vicky Giroux pose près de la pierre tombale de sa belle-sœur et confidente Diane Bizier, décédée dans la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.
Photo Collaboration spéciale, Alyson Lamontagne L’auteure Vicky Giroux pose près de la pierre tombale de sa belle-sœur et confidente Diane Bizier, décédée dans la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Coup d'oeil sur cet article

Une femme qui a perdu sa belle-sœur et confidente dans la tragédie de Lac-Mégantic a écrit un livre en hommage aux personnes décédées lors du drame.

La belle-sœur de Vicky Giroux, Diane Bizier, est décédée dans la catastrophe ferroviaire qui a fait 47 morts, le 6 juillet 2013. Cette femme représentait pour elle une grande amie, une confidente.

Diane Bizier
Photo courtoisie
Diane Bizier

« Je veux lui rendre hommage. Quand j’écrivais le livre, c’est comme si je lui parlais », raconte l’auteure de 41 ans.

Dans la biographie À la mémoire de Diane, elle ouvre son cœur pour raconter son deuil.

« C’était une thérapie », s’exclame-t-elle.

Mme Giroux est encore très proche des deux enfants de Diane Bizier. Après la tragédie, elle a hébergé sa fille Mégane pendant trois mois. Elle avait suggéré à l’adolescente de mettre sur papier ce qu’elle vivait pour l’aider à traverser cette épreuve. Elle avait également commencé à écrire pour l’encourager.

L’espoir

Cinq ans plus tard, elle signe un livre de 282 pages, publié par les Éditions de l’Apothéose. Une suite est prévue l’an prochain.

La dame avoue que certains passages ont été difficiles à écrire. Par exemple, elle se souvient de son malaise lorsqu’elle a croisé, le jour de l’explosion, les parents de Diane Bizier. Le conjoint de Mme Giroux, en larmes, a dû leur annoncer que sa sœur manquait toujours à l’appel.

Elle a entretenu longtemps l’espoir de la retrouver vivante. Durant l’attente, elle s’était rendue à la polyvalente de Lac-Mégantic avec Billy, l’aîné de Mme Bizier. Entourée de gens terrassés par la perte de proches, elle a réalisé le scénario d’horreur dans lequel ils étaient tous plongés.

Rempli d’amour

La réalité l’a finalement rattrapée. Sa belle-sœur, qui se trouvait au Musi-Café lors de l’explosion, avait été emportée.

La sortie du livre est prévue le 19 juin, ce qui marquera une autre étape dans le deuil de l’auteure et des enfants de la victime.

« J’ai tout vécu avec eux. Le choix de la pierre tombale et du lot au cimetière, les démarches pour les funérailles », expose-t-elle.

Cette résidente de Saint-Ludger, situé à une vingtaine de minutes en voiture de Lac-Mégantic, en Estrie, a fait des démarches pour que des exemplaires de son livre soient disponibles à la pharmacie Jean-Coutu de Lac-Mégantic. Mme Giroux souhaite semer du positif avec son bouquin, qu’elle voulait rempli d’amour.

« On a vu le procès, l’annonce de la voie de contournement. Moi je parle des humains qu’on a perdus. [...] Si j’ai décidé d’écrire mon histoire, ce n’est pas pour juger ni pour blesser des gens », insiste-t-elle.