/news/provincial
Navigation

Lehouillier s’en prend de nouveau à Labeaume et aux libéraux

Le maire de Lévis rendra normalement publiques ses interrogations détaillées mercredi prochain

<b>Gilles Lehouillier</b><br/><i>Maire de Lévis</i>
Photo Stevens LeBlanc Gilles Lehouillier
Maire de Lévis

Coup d'oeil sur cet article

Dans le dossier du troisième lien, Gilles Lehouillier s’en est de nouveau pris à Régis Labeaume, qui chercherait à « ralentir le plus possible la lancée en faveur du troisième lien autoroutier entre les deux rives », et à la ministre déléguée, Véronyque Tremblay, qui « joue un jeu ».

C’est ce que le maire de Lévis a déclaré, mercredi, en marge d’un point de presse. Ce dernier a déploré « la contradiction flagrante » entre les positions politiques exprimées par les libéraux et le mandat « trop large » à son goût du bureau de projet du troisième lien.

Selon lui, le ministère des Transports est « très frileux » au sujet de la réalisation d’un troisième lien.

« Est-ce que vous avez vu le ministère des Transports travailler sur un troisième lien dans les quatre dernières années ? a-t-il demandé. L’objectif du bureau d’études est de gagner du temps au maximum. »

Ultimatum

M. Lehouillier dit qu’il effectuera, dans les prochaines heures, un énième appel « de la dernière chance » au cabinet de Mme Tremblay pour que le comité consultatif des élus du bureau du troisième lien se réunisse enfin. En cas de refus de tenir la rencontre, le maire affirme qu’il rendra publiques toutes ses questions, lors d’une conférence de presse, mercredi prochain.

« Comment voulez-vous qu’un bureau soit crédible, s’il refuse de rencontrer les comités qui ont été formés par ce bureau ? Ça remet en question toute la crédibilité du bureau d’études [du troisième lien]. Si les dés sont pipés, on fait quoi, nous ? » s’est demandé le maire de Lévis, visiblement furieux.

Accompagné d’élus de la Rive-Nord et de la Rive-Sud, M. Lehouillier promet qu’il y aura « d’autres opérations », d’ici la Saint-Jean-Baptiste, pour mettre la pression sur le gouvernement.

Réactions étonnées

Mercredi après-midi, la ministre déléguée aux Transports et le cabinet du maire Labeaume ont exprimé leur surprise devant cette sortie.

« Le seul, en ce moment, qui retarde la rencontre politique dans le dossier du troisième lien, c’est Gilles Lehouillier lui-même, a déclaré Véronyque Tremblay en impromptu de presse. Ça fait deux mois qu’il dit qu’il a une liste de 25 questions au sujet du troisième lien. Qu’est-ce qu’il attend pour nous les poser, ces 25 questions-là ? »

« C’est encore une sortie étonnante du maire de Lévis. Depuis un bout de temps, on ne le comprend pas » a commenté, de son côté, Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire Labeaume.

« Ce dossier de troisième lien suit son cours. Il n’y a aucun blocage. On laisse travailler les professionnels », a-t-il affirmé.