/news/green
Navigation

IKEA ne vendra plus de plastique à usage unique

Coup d'oeil sur cet article

IKEA ne vendra plus d’ici deux ans de plastique à usage unique, comme des ustensiles ou des verres. Les restos du géant suédois n’en utiliseront plus non plus.

La compagnie supprimera aussi les pailles, les assiettes, les sacs de congélation et les sacs à déchets. Les emballages de plastique des repas préparés sur place seront aussi exclus.

Le plastique est devenu un ennemi à éliminer pour plusieurs groupes écologistes. Plusieurs contenants de plastique à usage unique finissent dans l’océan et sont entraînés par les courants marins pour former des continents de plastique.

L’ONU a averti, le 5 juin, que si le monde ne changeait pas ses pratiques, il y aurait 12 milliards de tonnes de plastique dans l’environnement en 2050.

A&W

IKEA procède présentement à un recensement pour évaluer quel volume de plastique sera ainsi supprimé dans ses 357 magasins dans le monde.

« La décision d’Ikea est un grand pas dans la bonne direction. Il est maintenant temps pour les autres grandes corporations de suivre et de réduire eux aussi la quantité de plastique sur leurs étagères », a souligné Loujain Kurdi, porte-parole de la campagne océan & plastique de Greenpeace Canada.

D’ailleurs, la chaîne de restauration A&W a également annoncé vendredi le retrait de ses pailles de plastique, qui seront remplacées par des pailles de papier.

Greenpeace estime que les déversements canadiens de déchets plastiques avoisinent les 3,25 millions de tonnes par année. Ceux-ci représentent 13 % des rebuts produits au pays.

Autres avenues

IKEA Canada a toutefois avoué ne pas encore avoir « toutes les réponses » concernant le remplacement de ses produits plastiques à usage unique.

« Cela peut vouloir dire que, dans certains cas, nous ne serons pas en mesure d’offrir de solution de rechange immédiate », convient Kristin Newbigging, responsable des relations publiques pour IKEA Canada.

Elle souligne cependant qu’IKEA poursuivra ses recherches de substituts au plastique avec comme objectif d’utiliser le plus de produits réutilisables possible.

L’entreprise a également profité de son annonce pour exprimer son ambition de vouloir supprimer les plastiques issus de matériaux fossiles purs de tous ses produits d’ici 2030.

« Le plastique est un matériau clé dans la conception de nos produits et nous allons continuer de l’utiliser, explique Mme Newbigging. Or, nous voulons en réduire au minimum l’impact environnemental en n’utilisant que du plastique recyclé ou réutilisé ».