/finance
Navigation

Un printemps favorable pour l’emploi dans la région de Québec

Près de 2300 emplois ont été créés entre les mois d’avril et de mai

Coup d'oeil sur cet article

La région de Québec a enregistré un 10e gain mensuel consécutif au chapitre de l’emploi. Entre les mois d’avril et de mai, il s’est créé 2300 emplois dans la grande région de Québec pour atteindre un nouveau sommet de 463 000 emplois.

Québec se classe donc au deuxième rang pour la création d’emplois le mois dernier parmi les huit principales RMR canadiennes, tout juste derrière Edmonton, qui a enregistré un gain de 4300 emplois.

Le taux de chômage reste stable à 3,9 %, soit une légère hausse de 0,2 %.

Selon Émile Émond, économiste pour Québec International, la croissance de l’emploi est générée, entre autres, par la vigueur du secteur des services et, dans une moindre mesure, par l’embauche dans le secteur de la fabrication.

«Cela fait plusieurs mois que l’économie de Québec performe bien et cela se reflète assez favorablement sur la croissance de l’emploi. Le marché du travail est bien en selle», a affirmé de son côté Chantal Routhier, économiste sénior chez Desjardins.

Pénurie d’emploi

Cette croissance, bien qu’elle constitue une bonne nouvelle, ne peut éclipser le problème récurrent de la pénurie de main-d’œuvre qui touche la région de Québec.

«L’emploi pourrait progresser encore plus rapidement si nous n’étions pas en situation de pénurie de main-d’œuvre. Cela fait en sorte présentement que plusieurs entreprises doivent refuser des contrats ou allonger leur délai de livraison. Il y a des projets d’expansion qui sont mis sur la glace. Il y a des quarts de travail qui sont arrêtés dans certaines usines également, ce qui contribue à ralentir leurs activités. C’est dans ce contexte-là qu’il faut le voir», a poursuivi Mme Routhier.

La croissance de l’emploi à Québec en mai dernier a été supérieure à celle observée dans la région d’Ottawa (+ 1200). En revanche, les régions de Toronto, Montréal, Vancouver et Calgary ont enregistré un résultat négatif durant cette période.

Taux d’emploi enviable

Avec un taux d’emploi qui a atteint 67,8 % le mois dernier, la région atteint un sommet inégalé en plus de 15 ans.

Selon M. Émond, l’arrivée de l’été devrait permettre au marché de l’emploi de poursuivre sur sa lancée.

«Bien que la création d’emploi pourrait être plus modeste qu’en début d’année, les entreprises maintiendront leurs efforts pour pourvoir les postes vacants et assurer leur croissance», a-t-il fait part.

Résultats pour la province

Dans l’ensemble du Québec, on a observé la croissance de 4700 emplois en mai dernier, alors que le taux de chômage a légèrement diminué pour atteindre 5,3 %.