/sports/baseball/capitales
Navigation

Journée à oublier

Les Capitales bousillent des opportunités et s’inclinent 6-4 à Trois-Rivières

Les récents ennuis au bâton de Stephen Gaylor ont forcé Patrick Scalabrini à le rétrograder au bas de l’ordre des frappeurs lors des matchs du week-end.
Photo d’archives, Jean-François Desgagnés Les récents ennuis au bâton de Stephen Gaylor ont forcé Patrick Scalabrini à le rétrograder au bas de l’ordre des frappeurs lors des matchs du week-end.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des jours où tout baigne, et d’autres qu’il faut parfois oublier. La journée de dimanche des Capitales de Québec entre dans la deuxième catégorie alors qu’ils ont encaissé un revers de 6-4 aux mains des Aigles de Trois-Rivières au Stade Stéréo Plus, mettant le cap sur la maison avec une fiche de ,500 (3-3) dans leurs bagages.

Au lendemain d’une victoire importante, comme le clamait le gérant Patrick Scalabrini, les Capitales ont été incapables de poursuivre dans la même veine sous un ciel ensoleillé dans la cité de Laviolette, au grand dam du partant Arik Sikula, qui a écopé du revers malgré une performance intraitable de deux points mérités sur six coups sûrs et dix retraits sur des prises. La défensive a commis deux erreurs pendant que Sikula faisait son boulot.

« Sikula méritait mieux »

« C’est décevant puisqu’on a obtenu quelques coups sûrs (11 au total). Je n’ai pas aimé l’approche des gars et on a bousillé des opportunités. On n’a pas fait avancer des coureurs quand c’était le temps. Ils [les Aigles] avaient un bon lanceur, mais on a donné beaucoup de chances. »

« Sikula a livré toute une sortie et il méritait mieux. Il y a eu une couple d’erreurs derrière lui. Je n’ai pas aimé la performance de plusieurs joueurs. Oui, on est fatigués et on a eu des matchs émotifs dans les derniers jours, mais on joue 102 matchs et il y aura des matchs où je n’aimerai pas l’attitude de certains. Il faut s’adapter et essayer de bâtir là-dessus », a commenté l’instructeur-chef.

Gaylor rétrogradé

Huitième dans le rôle offensif samedi soir, Stephen Gaylor fermait la marche pour ce match ultime face aux Aigles, après avoir démarré la plupart des rencontres précédentes au sommet de l’alignement. Si l’on se fie aux propos de son entraîneur, le voltigeur ne retrouvera pas de sitôt cette position. Ancien membre de l’organisation des Braves d’Atlanta, Gaylor a réussi un simple en quatre présences au bâton, dimanche, et frappe pour ,253 jusqu’ici.

« Il ne frappe pas extrêmement bien, alors s’il n’est pas premier, il va être neuvième. On risque d’alterner. C’est un gars de vitesse. [Maxx] Tissenbaum a été notre meneur pendant longtemps et on va laisser ça comme ça. On a besoin de plus d’action dans le haut de l’alignement », a expliqué Scalabrini.

Dernier match pour Sams

Les Capitales renoueront avec leurs partisans mardi soir au Stade Canac, où ils accueilleront coup sur coup les Champions d’Ottawa et l’équipe itinérante de Salina pour des séries de trois parties.

« [Cette défaite], ce n’est pas la fin du monde, pour autant qu’on réagisse et qu’on ne fasse pas les erreurs constamment. Ça va faire du bien de revenir, on joue beaucoup mieux à la maison », a renchéri le gérant, qui devra composer avec le départ temporaire de Kalian Sams à partir de mercredi.

Le puissant cogneur néerlandais se rendra dans son pays pour accompagner sa fiancée pour la naissance de leur deuxième enfant. Absence qui permettra à Lachlan Fontaine de reprendre l’action.