/news/currentevents
Navigation

De nombreuses accusations pour l'homme qui a tiré vers des policiers

L'accusé aurait tiré au moins un coup de feu en direction des policiers du SPVQ, lundi.
Photo Marc Vallières, Agence QMI L'accusé aurait tiré au moins un coup de feu en direction des policiers du SPVQ, lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Le forcené de 32 ans qui a tiré au moins un coup de feu en direction des policiers du SPVQ, lundi, fait désormais face à une kyrielle d’accusations dont certaines pourraient lui valoir une peine minimale d’emprisonnement de quatre ans.

En matinée, mardi, Patrick Lafond a été accusé de tentative de meurtre, d’avoir déchargé une arme à feu avec l’intention de mettre la vie en danger, de voies de fait armé sur un policier, de possession d’une arme prohibée soit un fusil de calibre .12 dont le canon avait été scié, d’usage négligent d’une arme à feu, de voies de fait sur des membres de sa propre famille et de bris d’ordonnance puisqu’il lui était interdit de se trouver en possession d’une arme.

Comme le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Mathieu Rochette s’est opposé à sa remise en liberté, Lafond, qui cumule un total de 16 dossiers devant la justice criminelle depuis 2005, va demeurer détenu jusqu’à mardi prochain.

À cette date, le procureur a fait savoir qu’un complément d’enquête serait remis à me Conrad Légaré qui représente l’accusé.

Rappelons que les événements ont commencé dans une résidence de la rue de Navarre, dans le secteur de Charlesbourg pour se terminer derrière un restaurant de la bannière TopLa!.

Le suspect était alors en possession d’une arme à feu lorsqu’il a décidé de s’en servir près du 8555 boulevard Henri-Bourassa, à environ un kilomètre de la résidence qu’il venait de quitter. Les policiers n’ont pas été blessés et ils ont réussi à le maîtriser sans utiliser leurs armes de service.