/news/politics
Navigation

Sommet du G7: « Mission accomplie », se réjouit Labeaume

Regis Labeaume
Photo d'archives Simon Clark Le maire de Québec s'est réjoui de la façon dont s'est déroulé le G7, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec s’est réjoui de la façon dont s’est déroulé le G7, à Québec. « Mission accomplie », a-t-il affirmé, en lançant des fleurs aux policiers pour leur travail.

« Je veux remercier le Service de police de la Ville de Québec, et tous les policiers et policières qui ont fait un travail extraordinaire. Je pense que la population est fière d’eux », a exprimé mardi Régis Labeaume, en marge d’un point de presse.

Les policiers avaient comme mandat de protéger l’intégrité des personnes et des propriétés, a-t-il rappelé, et ils ont rempli leur tâche adéquatement.

Le maire a d’ailleurs transmis ses félicitations en personne au chef de police, Robert Pigeon.

« On n’a eu aucun vandalisme. C’est grâce à eux. C’est mission accomplie, parce que pour ceux qui avaient le souvenir de 2001 [au Sommet des Amériques], c’était très inquiétant. »

Critiques

Régis Labeaume a rejeté les critiques sur l’omniprésence de la sécurité.

« C'est damn if you do, damn if you don't. S’il y avait eu de la casse, ça aurait été de notre faute. Et là, finalement, vu qu’il n’y a pas de casse, ça serait aussi de la faute de la police. »

Le maire s’est par ailleurs dit surpris de la faible mobilisation des manifestants.

Le programme mis en place quelques jours avant le G7, en collaboration avec le gouvernement du Québec, n’aura finalement pas servi, puisqu’il devait permettre d’indemniser rapidement les commerçants et les résidents affectés par des bris ou du vandalisme.

Régis Labeaume a assuré qu’il n’avait aucun moyen de prévoir que ce programme serait inutile. « Je ne sais pas comment j’aurais pu avoir l’assurance qu’il n’y aura pas de vandalisme. C’est impossible. »