/opinion/columnists
Navigation

Bons baisers de Singapour

Coup d'oeil sur cet article

Le président toisa son vis-à-vis du coin de l’œil.

Non, mais qu’est-ce que c’est que cette coupe de cheveux ridicule ? Comment peut-on se faire prendre au sérieux avec un truc pareil sur la tête ?

Lorsque je l’inviterai à la Maison-Blanche, je lui ferai rencontrer mon coiffeur personnel­­­.

Il lui arrangera ça.

On ne peut pas diriger un pays en portant une coupe de gamin.

La moitié de mon succès est due à ma tignasse. Une crinière de lion. Une coiffe de vainqueur.

Comme un lingot d’or miroitant au soleil.

LE NAIN DE JARDIN

Le jeune est petit, joufflu et porte un nom de gonzesse (qui appelle son fils Kim, grands dieux ?), mais qu’on ne se méprenne pas : sous son apparence de poupée Bout d’chou, il a des couilles en plomb.

Il a pris en main la destinée de son pays à l’âge de 26 ans. Et de quelle façon ! Une main de fer dans un gant de velours.

Seulement une poignée d’hommes aurait pu relever ce défi. Un sur dix mille, tout au plus.

Il a beau ressembler à un nain de jardin, il fait partie des grands.

Oui, bon, 120 000 détenus politiques croupissent dans des camps de travail, mais il faut ce qu’il faut pour maintenir la paix.

Surtout dans ces régions du monde oubliées de Dieu. Paraît qu’on y mange des chiens.

Merde, j’espère qu’on ne me servira pas un chien.

Si Melania était avec moi, je lui aurais demandé de goûter, elle a l’estomac solide, ils bouffaient n’importe quelle saloperie en Slovénie, je l’ai déjà vue bouffer un truc pas possible, même Stormy serait incapable de s’envoyer ça derrière la cravate, et pourtant, elle a vu neiger.

CHIENS ÉCRASÉS

Imaginez : tous les médias appartiennent­­­ au gouvernement, dans ce foutu pays. Tous !

Les radios, les télés, les journaux.

Terminée, la désinformation ! Les citoyens sont informés directement par leur gouvernement ! Qui de mieux que le chef du pays pour dire aux gens ce qui se passe dans le pays ?

C’est génial, faudrait que j’essaie ça au retour. Nationaliser CNN et le New York Times.

Ça leur donnerait un coup. J’imagine la tronche d’Anderson Cooper quand il me verra arriver dans son bureau.

Je le nommerai chef de la section des chiens écrasés. Ou correspondant à Ottawa, tiens, auprès de cet hypocrite de Justin.

Dans la neige jusqu’au cou 12 mois par année.

MA TOUR

Premier sujet au programme : convaincre Kim de me laisser construire une tour à Pyongyang.

Une grosse tour solide, bien phallique.

En plein cœur de la Corée du Sud ! Ou est-ce la Corée du Nord ?

Merde, je ne sais plus. Il faut dire que tout le monde se ressemble, ici. Je poserai la question à Dennis, tantôt, c’est fou tout ce qu’il sait, ce joueur de basket.

J’imagine qu’il capte internet avec ses piercings.

Et il faut aussi parler de nucléaire...

Au moins, Angela n’est pas ici. Ce qu’elle peut m’énerver cette Teutonne ! On a envahi l’Allemagne pour moins que ça.

Bon, quand commence-t-on ce foutu sommet, que je rentre jouer au golf ?

(Tiens, en attendant, je vais congédier 13 personnes sur Twitter.)