/news/provincial
Navigation

Labeaume questionne l'état d'esprit de Lehouillier

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Le maire de Québec, Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Lévis est dans «un état d'esprit déroutant», a lâché jeudi Régis Labeaume, qui a ainsi réagi aux attaques de Gilles Lehouillier lancées la veilleLa ministre Tremblay estime que M. Lehouillier devrait changer de ton.

Les relations continuent de se détériorer entre les maires de Québec et Lévis. Jeudi, Régis Labeaume a retenu ses commentaires au sujet des attaques lancées la veille par son homologue de la Rive-Sud.

«Oh, regardez, le maire de Lévis, je pense qu'on est beaucoup à Québec à constater que le moins qu'on puisse dire, c'est que ce gars-là est dans un état d'esprit un peu déroutant. Je pense que dans situations-là, on ne dit rien. Ça va aller.»

«Pour les shows de kodaks, il est pas mal dur à battre», avait asséné la veille le maire de Lévis. «Lui, c’est son Ritalin les médias. Il n’est pas capable de se passer des médias une seule journée, ce gars-là. Quand les médias ne sont pas là, il file mal.»

Le maire Labeaume estime que M. Lehouillier se bat contre des ombres (shadowboxing). «On va le laisser. Il a un état d'esprit très, très spécial. Je pense qu'on n'embarquera pas dans cet univers-là. On va le laisser dans sa bulle.»

Tremblay invite à changer de ton

La ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, qui a été aussi écorchée par Gilles Lehouillier, n'a pas apprécié de se faire accuser de se traîner les pieds dans le dossier du troisième lien. Elle invite le maire à changer de ton. «Est-ce que je le souhaiterais (qu'il change de ton)? Oui, c'est bien sûr. Ça aiderait.»

«Mon équipe et moi, on a lu les questions et on a pris la peine de répondre à chacune des questions. Ça a été envoyé au maire de Lévis ce matin. Il a réponse à chacune de ses 54 questions.»

La ministre a indiqué qu'en réponse à M. Lehouillier qui exigeait de la transparence, toutes les réponses seront sur le site internet du ministère des Transports. La ministre a rappelé que le maire de Lévis et son administration avaient été consultés avant même le lancement des appels d'offres pour trouver un consortium qui fera l'étude.

La ministre a annoncé que d'ici quelques jours, elle convoquera la rencontre politique tant souhaitée par le maire de Lévis. En plus des deux maires, elle invitera le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, et la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien.

- Avec la collaboration de Marc-André Gagnon