/opinion/blogs/columnists
Navigation

Un CHSLD a besoin de personnel

Un CHSLD a besoin de personnel

Coup d'oeil sur cet article

Tiens, j’ai une idée. Je vais colliger tous les cas d’imbécilité gouvernementale qui minent la confiance des citoyens dans la démocratie. Ça ferait un bon livre, non ?

Voici ma première contribution.

Un arbitre ordonne à un CHSLD d’embaucher du personnel supplémentaire, une infirmière et huit préposés, ‘pour éviter de laisser ses résidents dans des couches souillées et de livrer leurs médicaments et repas en retard’, dixit le Journal aujourd’hui.

Mais le CIUSSS s’oppose à cette décision, parce que le CHSLD n’a pas les moyens de faire cet ajustement de personnel.

Dans sa demande d’appel, le CIUSSS qualifie la décision de « déraisonnable » et soutient que l’arbitre s’est prononcé « sans compétence »

Et voici ma préférée ‘Le CIUSSS soutient que rien ne prouve que le fort taux d’absentéisme des employés soit relié à une surcharge de travail.’

Dans sa décision, l’arbitre Richard Bertrand déplorait que « le niveau de soins dispensés aux résidents [...] souffrait de carences difficilement acceptables ».’

Bien entendu, le Dr Barrette ne fera pas de commentaire car la cause a été portée en appel.

Dois-je préciser que ce CHSLD appartient à l’État et non pas au privé ?

Il s’appelle Centre d’hébergement Denis-Benjamin-Viger et se trouve dans l’ouest de l’île de Montréal.

Cette saga dure depuis près de deux ans.