/travel/autres-destinations
Navigation

Grimpez jusqu’à la fabuleuse montagne arc-en-ciel du Pérou

Coup d'oeil sur cet article

S’il vous arrive de voyager par procuration sur Instagram, vous avez sûrement déjà vu passer des photos de la fameuse montagne arc-en-ciel du Pérou (devant laquelle pose généralement un fier touriste en poncho assorti).

Si certains photographes amplifient un peu trop les couleurs avec Photoshop, il reste que Vinicunca – aussi appelée «la montagne aux sept couleurs» ou «the Rainbow Mountain» – est réellement une merveille de la nature.

Et qu’elle est réellement composée de «rayures» colorées, résultat de millions d’années de dépôts sédimentaires et d’érosion.

Une publication partagée par @xoxmegheath le

 

Vous aimeriez vous y rendre un jour?

Vinicunca est située au cœur des Andes, à environ 3 h de Cusco, l’ancienne capitale des Incas, et elle culmine à 5200 m d’altitude.

En comparaison, la ville de Cusco n’est «qu’à» 3400 m et le célèbre Machu Picchu, à 2430 m.

Avant de grimper jusqu’à la «Rainbow Mountain», il faudra absolument vous acclimater à l’altitude (en vous y exposant graduellement pendant quelques jours) pour éviter de trop souffrir du mal de montagnes, qui peut causer la mort dans les cas extrêmes.

 

La randonnée aller-retour jusqu’au mont multicolore peut se faire en une grosse journée, mais aussi en plusieurs jours. Si la météo est clémente, vous devriez avoir droit à un spectacle inoubliable une fois à destination.

Vous aurez peut-être même la chance d’apercevoir quelques-uns des animaux qui vivent dans la montagne, comme les condors, les vigognes (un animal ressemblant à l’alpaga) ou les chats des Andes.

Il se peut aussi que vous tombiez sur une journée où la neige recouvre presque tout...  

Ce qui est sûr, c’est que vous ne serez pas les seuls sur le site: Vinicunca est désormais visitée par plus de 2000 personnes par jour, selon l’office de tourisme du Pérou.

Et c’est là le côté sombre de notre fascination pour cette montagne étonnante. Son écosystème et sa faune fragiles (les animaux qu’on vient de nommer sont tous en danger d’extinction) pourraient bien être menacés par tous ces visiteurs en quête de photos parfaites.

Selon le site de l’office du tourisme du Pérou, la montagne est «un paradis pour les amoureux de randonnée et de tourisme responsable». 

Mais selon un article du New York Times, l’engouement pour Vinicunca ne date que de quelques années et les infrastructures pour protéger l’environnement – et les voyageurs – ne sont pas nécessairement en place.  

 

Nos sources: ici, ici, et


Vous rêvez de faire le tour du monde? Joignez-vous à notre groupe sur Facebook pour partager vos envies de voyage et ne rien manquer de nos articles!